AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations Diverses
  • Ce forum est déconseillé aux moins de 12 ans.
  • La violence, le sexe,  ou l'homosexualité est autorisé du moment que ca reste dans le raisonnable.
  • Nous demandons des avatars de taille 200*400
  • Le langage SMS est formellement interdit.
Navigation
Crédits
Forum fondé par A.Gauthier
Graphisme et codage par  A.Norkel
forum dirigé par L.Llewyn, B.Taylor et A.Norkel
Forum modéré par D.O'Leary
Toute reproduction partielle ou complète est interdite sans autorisation des créateurs.

Partagez | 
 

 Californie here we come. [Alyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Californie here we come. [Alyson]   Sam 1 Mai - 9:52

California

We've been on the run
Driving in the sun
Looking out for a number one
California here we come
Right back where we started a fun

Hustlers grab your guns
Your shadow weighs a ton
Driving down the 101
California here we come
Right back where we started a fun

California! California!
Here we come

On the stereo
Listen as we go
Nothings gonna stop me now
California here we come
Right back where we started a fun

Pedal to the floor
Thinking of the roar
Gotta get us to the show
California here we come
Right back where we started a fun.
California! California!
Here we come…

Elle avait accepté. Elle avait dit oui. Elle était d’accord pour partir avec lui en Californie. Il avait attendu ce moment depuis tellement longtemps. En fait depuis qu’il était arrivé à New-York, il rêvait du moment où il prendrait des vacances pour retourner voir sa famille, ses amis en Californie. Au début, il avait songé y allé seul. Mais s’était avant qu’il ne connaisse Alyson. Il le lui avait proposé… En soi-disant cadeau d’anniversaire. Même si il avait prévu quelques autres trucs en plus. Et elle avait accepté de l’accompagné. Au début, il s’était demandé s’il n’était pas allé trop vite. Il lui avait demandé ça le jour même ou ils avaient commencé à sortir ensemble. Rapide, hein ? N’empêche qu’une virée en Californie, plus précisément à Long Beach ne pourrait que leur faire du bien. La plage, le soleil… James en profiterait pour se remettre au surf. Et il aurait l’immense chance de pouvoir voir Alyson en maillot de bain. Qu’est-ce qu’elle devait être magnifique, même plus. Il devait certainement ne pas y avoir décrire ça.
Ils feraient sans doute une virée à Los Angeles, se n’était pas loin de Long Beach. Pourquoi pas monter j’suis qu’à San Francisco ou alors descendre à San Diego, s’était plus près. Et pour se loger, il irait chez lui. Il aurait sans doute l’occasion de lui présenter Damon et Abby. Et avec un peu de chance, ils auraient le temps d’apercevoir ses parents. D’apercevoir. Son père serait trop occupé à faire affaire en tant qu’ancien joueur de Baseball. Quoi que, il trouverait peut-être le temps de s’entretenir avec James pour le convaincre de devenir joueur pro’ par la voie… « anormale ». Mais James allait lui répéter le même discours que d’habitude « non papa… ». Et sa mère… Bah elle serait sans doute en train de faire bronzette dans le maillot de bain dernier cri en train de mater les maitres nageurs, ou alors de son taper un. S’était tellement évident...
Oh et James aurait aussi le droit à sa leçon de moral de la part d’une gamine de 13 ans. Abby, « Tu fûmes toujours ? Oh… Et regarde moi t’es cheveux ! Tu devrais te les couper… Et tu ne t’es toujours pas fait enlever ton tatouage ? C’est très mauvais pour ta peau… ». Il aurait à peine eu le temps de couper le sifflet à Abby que Damon commencerait à lui compter ses coups d’un soir. « Une blonde, avec de ses nichons… Uhm… Et y avait sa petite sœur… Une petite brunette, avec un de ses culs… T’aurais dû être là vieux… J’te jure…».
James sourit rien qu’en y pensant. Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’il allait revivre tout ces bons moments avec Alyson. Sa Alyson.
Ok la chanson des Phantom Planet qu’il était en train d’écouter pendant qu’il bouclait ses valises n’avait rien à voir avec ce qu’il avait prévu. N’empêche, qu’il l’aimait bien et qu’elle parlait de la Californie, alors x). Il boucla sa valise vérifia qu’il avait bien tout éteint dans l’appart - Ouais ça serait c*n que son appart brûle ou un truc du genre pendant qu’il se la coule douce sur la plage. – et ferma la porte de son appartement à l’aide de sa main encore valide. Quelle idée il avait eu de frapper le mur… 3 phalanges cassées. Génial. Faut dire qu’il était énervé sur le coup... Mais ça lui avait fait tellement de bien.
Leur avion devait partir à 10 heures. Et leur vol durerait 5h20. Ce qui veut dire qu’il atterrirait à l’aéroport de LA à 15h20. Et là, il était 8 heures. Le temps qu’il aille chercher Alyson, et qu’ils arrivent à l’aéroport, il serait 9 heures… Il déposa son unique valise dans le coffre de sa Mercedes SL 63 AMG (http://www.autopremium.fr/wp-content/gallery/mercedes-sl/mercedes_sl_63_amg.jpg) et laissa le moteur rugir avant de prendre la direction de l’université. Il gara sa voiture sur le parking derrière les dortoirs et gagna rapidement le dortoir numéro 2. Il toqua à la porte de la chambre d’Alyson et attendit qu’elle lui ouvre. Quand celle-ci lui ouvrit, il la salua d’un immense sourire et l’embrassa. La miss étant prête, il porta ses valises jusqu’à la voiture et quand ils furent installés dans la voiture, tourna la clé de contact. En y pensant… S’était la première fois qu’Alyson montait dans sa voiture. Un sourire aux lèvres, il appuya sur l’accélérateur veillant tout de même à ne pas dépasser les limites. Ils atteignirent l’aéroport comme il l’avait prévu vers 9 heures. Sa lui faisait mal de devoir laisser sa Mercedes à la vue de tout le monde, sur un parking… Mais bon, il n’avait pas le choix. De toute façon arrivait en Californie, il aurait sa bonne vieille Ferrari 360 et sa Audi TT cabriolet . Ouais, un truc que j’vous ai pas dit sur James. Il aime les voitures.
Ils attendirent jusqu’à ce que leur vol soit annoncé, puis embraquèrent. L’idée de passer plus de 5 heures avec Alyson d’en un avion le séduisait beaucoup. Et l’idée de savoir qu’il l’aurait pour lui pendant toutes ses vacances le séduisait encore plus… Il la laissa s’assoir sur son siège et s’assit à côté. 5h20 de vol, ça risquait d’être long, très long. Mais s’était bien, il n’aurait pas le temps de s’ennuyer et ils auraient une tonne de trucs à apprendre l’un sur l’autre. James avait d’abord songé à un jet privé, mais son père avait refusé. Pour une fois que c’est son père qui refusait quelque chose et pas James… Bah en première classe s’était pas si mal, quand même.
Comme il l’avait prévu, leur avion atterrit à Los Angeles à 15h20. Par contre, comme il ne l’avait pas prévu, personne n’était là pour venir les chercher. Son père avait portant dit qu’il enverrait quelqu’un. James fronça les sourcils et sortit son portable, cherchant le numéro de Damon tout en s’excusant auprès d’Alyson.

-Avec un peu de chance, quelqu’un va venir… Je suis désolé de te faire attendre.

Il appela Damon et tomba sur la messagerie, s’était une nouvelle ça. Bah tiens, Damon qui éteignait son portable, on aurait tout vu… Au moment même ou il raccrocher pour composer le numéro d’Abby, son regard se posa sur une magnifique Ferrari 360 rouge. Sa Ferrari 360. Tout souriant, Damon sortit de la voiture.

-Oh, oh c’est ma voiture ça !

-Je sais… J’me suis dit que tu m’en voudrais pas et t’as qu’à conduire au retour. J’ai une tonne de chose à te raconter vieux. On a des nouveaux voisins, une petite rouquine… Elle doit avoir ton âge, mais putain qu’est-ce qu’elle est…

Le regard de Damon vira alors de James et se pausa sur Alyson. Il cessa de parler la regardant un long moment. Surement en train de demander si il allait pouvoir se la faire ou pas, puis regarda à nouveau James.

-T’as ramené une fille, t’as ramené une fille ! C’est un cadeau pour moi ?

-Oui j’ai ramené une fille… Alyson j’te présente mon crétin de petit frère Damon. Damon, Alyson, ma copine. Et non ce n’est pas un cadeau.

Sur ces mots, James prit les valises et les pausa sur la banquette arrière, tout serrée. Quel crétin celui là, il s’avait très bien que James allait avoir des baguages et il avait prit la Ferrari. Elle n’était pas faite pour y introduire une tonne de valises et sacs en tout genre. Bon en même temps, Damon ne pouvait pas se douter qu’Alyson serait avec. Il désigna la banquette arrière à son frangin.

-Toi, tu vas à l’arrière. Et t’avises pas de fouiller dans nos baguages.

Ouais, James voyait tellement clair dans l’esprit de Damon qu’il savait exactement ce qu’il avait en tête. Un truc du genre « Chercher les sous-vêtements à Alyson ». James ouvrit la porte passager à Alyson et alla s’assoir devant le volant, tourna la clé et eu un grand sourire en entendant le moteur ronronnait. A qu’est-ce qu’elle lui avait manqué sa Ferrari. Uhm…
Durant tout le trajet, il ne fit que répondre aux questions de Damon. S’était du tac au tac, parce que son frère pausait des questions complètements nulles.

- Elles sont comment les filles là-bas ?-Comme ici, en mieux pour certaines.
-Et tu t’en ais tapé beaucoup ?
-Damon…
-Sa va j’suis ton frère, tu pourrais me le dire… Bon, tu t’es tapé une de tes prof ?
-Ne me dis pas que t’as encore couché avec ta prof de sport ?!
-Bah quoi ? J’ai le droit de me taper qui je veux quand je veux… En plus, s’était un putain de bon coup.
-C’est ta prof…
-Mais elle est bonne.
-Uhm.
-Alors es-toi ?
-Comment va Abby ?
-Elle couche avec son prof de littérature pour…
-Damon !
-Sa va, sa va, je rigoles…


Enfin vous voyez le genre >.< En tant normal, James n’aurait pas été aussi irrité, il avait l’habitude de ce genre de dialogue avec Damon. Mais ce n’était pas pareil. Il se voyait mal parler des ébats de son petit frère en présence de sa copine.
Bref, bref ils furent enfin arrivés à Long Beach. Et James gara sa voiture dans l’immense allée d’une gigantesque villa au bord de la plage. James sortit de la voiture et resta debout un moment regardant la villa et le paysage et respirant l’air à grande bouffée. Il était chez lui, enfin, il était en Californie. Il se sentait heureux. Oui, tout simplement heureux. Un immense sourire aux lèvres, il ordonna à Damon de prendre les valises et prit la main d’Alyson.

-Bienvenue chez moi.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 8 Mai - 19:55

Quelque soit l'instant, le moment, Alyson n'avait jamais été quelqu'un de très sûr de soi, ou plutôt de très confiant. Que ce soit envers les autres ou en sa propre personne. Pourtant, accepter cette virée en Californie avec James n'avait nécessité aucune réflexion de la part de la jeune femme. A croire que répondre par l'affirmative avait été une évidence. Certes, elle pouvait se montrer irréfléchie quelques fois - souvent même - mais là ... Ca n'avait pas été la même chose. Comme si elle avait voulu se prouver quelque chose. Quelque chose d'important.
Au sein de l'université, même si elle ne lui parlait pas, Alyson croisait Brian. En compagnie de ses amis, parfois de filles, parfois seul, mais ça encore, c'était rare. Rare de voir le roi sans sa cour de fidèles clebs. D'une certaine manière, le voir été devenue une habitude quotidienne. Comme prendre son petit déjeuner ou diner le soir, voir Brian dans la journée, l'apercevoir, était devenue comme une condition sine qua none au bon déroulement de sa journée, sans quoi elle s'en verrait chamboulée.
Se prouver qu'elle pouvait tenir loin de lui, sans aucun contact, sans aucun regard.
James était presque arrivé comme un messie. Il était arrivé au moment où elle était au plus mal, il avait été la main tendue lorsqu'elle sombrait, et maintenant, il se montrait comme étant l'épaule sur laquelle elle pouvait pleurer, le regard dans lequel elle pouvait se plonger, l'homme qu'elle pouvait ... Aimer. Pourtant, malgré la rivalité qui les opposait, James devait se montrer reconnaissant envers Brian. Car sans lui, certainement qu'il n'aurait jamais été ensemble. Car Brian ne l'aurait pas repoussée. Mais alors, cela voudrait dire que Brian tenait sa vie au creux de sa main ? Non ... Alyson refusait de croire à une telle chose. Alors oui.
James était arrivé au bon moment.
Se servait-elle de lui ? Mmh ... Oui et non. Elle l'aimait lui aussi. D'une manière différente de celle dont elle avait aimé Brian ... Ou dont elle l'aimait encore. Elle ne savait pas trop. Au début, elle pensait l'avoir oublié, mais depuis ce baiser, ce n'était plus du tout la même chose. Alyson avait " commis " ce baiser, pour se tester, pour comprendre, pour mettre un nom sur ses sentiments. Pour se conforter dans sa position du " j'oublie Brian, je ne l'aime plus ". Et pourtant, cela n'a fait que la chambouler encore plus, et faire renaître, et bien ... La chance que Brian avait perdu. La confiance que Brian avait perdu.

- Pff ...

Tout cela était très compliqué. Certes, elle avait vécu beaucoup plus pire, mais bon. Ce qui était, était. La question existencielle de l'instant, c'était de savoir quoi mettre dans sa valise. Heureusement qu'ils n'allaient qu'en Californie. Au final, Alyson prit un peu de tout, ce qui remplit en tout trois valises. En plus, il ne lui avait pas précisé où ils partaient, alors fallait bien qu'elle prévoit ! Et puis, elle aimait pas choisir des vêtements particuliers, parce qu'ensuite, elle se rendait compte qu'elle n'avait pas prit ce qu'elle voulait. Alors autant en fo*tre un peu de tout !
Le soucis des bagages achevé, Alyson en revint à son souci premier : James et Brian. Elle ne savait pas trop si elle devait parler de ce baiser à James. D'un côté, elle en avait envie, car elle voulait être sincère et franche avec lui. Mais en même temps, elle avait envie de le garder pour elle : si elle le lui disait, elle serait soulagée, mais lui en souffrirait. Or, elle la méritait, sa culpabilité. RAAAH ! Le mieux, c'était le célibat, et puis point barre --'.
Bon aller, motivacion, motivacion ! Alyson s'apprêtait à partir en Californier avec James, elle verrait sa famille, ils iraient sur la plage, et puis ahem ... Advienne que pourra hein ? Alyson se demandait si elle était vraiment rassurée dans le sens où n'importe quoi pouvait arriver ... Mais avait-elle vraiment envie que ce n'importe quoi arrive ? Bah.
Tiens, voilà qu'on frappe à la porte. James. Elle lui sourit et lui rendit son baiser. En tout cas, que cela soit dans les bras de James, ou de Brian avant, Alyson se sentait en sécurité, et avait le sentiment que rien de mauvais ne pouvait lui arriver. Elle regarda sa main en se demandant ce qu'il avait bien pu lui arriver ... Elle lui poserait la question en Californie.
En voyant sa superbe voiture, Alyson sourit. Les garçons étaient tous les même. Ca lui faisait à son frère Douglas, avec un garage, en Californie d'ailleurs, qui contenait pas moins de 34 voitures, de sport ou de collection. Un vrai fou. Puisqu'ils allaient en Californie, elle aurait peut-être l'occasion de le croiser. Il vivait avec leur soeur aînée, Blair. Lui était photographe, et elle mannequin. Ils travaillaient tous les deux pour des maisons de haute couture situées à Los Angeles, et étaient assez occupés. Mais bon.
Contrairement à James, Alyson trouva que le vol passa très vite. Peut-être était-ce parce qu'elle s'était assoupie, et qu'elle avait rêvé d'un chien et d'un chat qui se courraient après, une tasse bleue sur la tête ?
Une fois le vol terminé, et leurs pieds sur terre, James s'excusa de devoir la faire attendre. Bah, c'était pas trop grave. Et puis, ils auraient pu juste prendre un taxi, ça ne l'aurait pas plus dérangée que ça. Plutôt que de se ramener avec une autre super voiture qui abritait en plus un demi-dieu. Rien qu'à voir sa tête, Alyson devinait qu'il devait être de la caste " je-pète-plus-haut-que-mon-cul.com " et " je-suis-un-dragueur-invétéré.net ". Et quand il ouvrit la bouche, elle comprit aussi que c'était un de ces " serial fucker " à deux sous. Ah la la. Bon, ils n'étaient pas tous méchants, mais parfois, ce pouvait être de vraies glus. Mais cette façon de la regarder qu'il avait, et de la traîter de " cadeau " ne lui plut pas. Ce concept de femme-objet n'était vraiment pas, mais pas du tout alors, à son goût. Elle finirait par le castrer de toute manière, ça allait être marrant.

- Enchantée, Damon. ^^'.

Et puis elle aurait préféré aller sur la banquette arrière. Bizarrement, Alyson ne sentait pas trop ses affaires en sécurité à côté de ce frère si étrange XD.En espérant qu'ils soient tous là à la fin du trajet, et surtout, dans sa valise et pas ailleurs. Mais pourtant, en l'entendant ensuite parler avec James, elle sourit, trouvant assez marrante la scène, et prise d'une certaine affection pour Damon. Il lui rappelait un peu Douglas, en plus jeune, beaucoup moins gentleman aussi, et beaucoup moins beau x). Coucher avec tout ce qui bougeait était certainement leur plus gros point commun. Donc au lieu d'être agacée de cette conversation, elle en fut plutôt amusée. Et puis, peut-être qu'ils pouvaient parlé comme ça, mais Alyson était certaine qu'en creusant bien xD, ils s'aimaient tous les deux très forts.
Lorsqu'ils arrivèrent enfin, Alyson inspira longuement, contente elle aussi de respirer l'air frais, avec cet " arrière goût " d'océan. Elle se sentait presque chez elle. Vraiment, tout ce qui se rapportait à James la rassurait. Mais l'amour ne se résumait-il qu'à ça ?
Elle lui fit un grand sourire.

- Et bah, c'est vraiment cool ici ! Ca me rappelle chez moi. J'aime beaucoup, c'est très joli ! Par contre ...
Elle lui lâcha la main. Je vais quand même prendre une valise. Il est peut-être chiant, mais je ne pense pas que Damon, c'est ça ?, mérite d'être un martyr, j'ai du lourd dans mes valises, il risque d'en chier des bananes.

Elle prit une des valises en souriant à Damon - la plus lourde en plus - et repartit prendre la main de James, tout en tenant de l'autre main sa valise. Elle avait quand même de la poigne Alyson !
Alyson avait revêtu une robe blanche, avait mis un collier et des bracelets, ainsi que des spartiates marrons. Elle avait presque l'impression d'être en vacances ! Mmhh ... Enfin, elle était en vacances.

- J'espère que c'est assez correct, la première impression est toujours la plus importante je crois.

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Dim 9 Mai - 9:48

James hocha la tête négativement et prit la valise qu’Alyson venait de prendre en plus de la sienne. Certes, le poids de la valise pesait sur sa main blessé, mais il ne voulait pas que se soit-elle qui la porte.

-Non, je vais m’en charger…

James devrait être heureux, très heureux à en avoir un sourire constant sur les lèvres. Pourtant, il était agacé et stressé. Agacé à cause de Damon, car à l’heure qu’il est. Il était déjà certain que son petit frère allait envoyer et appeler tous ses amis pour organiser le genre de fête bien à lui à l’occasion de leur venue. S’était toujours sympa une fête, mais pas quand s’était l’une de Damon qui finissait toujours pas déraper. En même temps, chaque fête finissait par déraper… Mais chez Damon s’était du tellement lourd, qu’on ne pouvait même plus appeler ça du dérapage.
James se souvint de l’été de ses 16 ans. Damon alors âgé de 14 ans avait cru bon d’organiser une fête et de faire venir la Californie entière… Et si ces souvenirs étaient bons, Damon avait finit au lit avec plus d’une nana dont… la voisine âgée de 48 ans à l’époque. Uhm. James s’était toujours demandé comment Damon faisait pour parvenir à lui sourire à la saluer chaque matin, depuis ce soir là… Et il s‘était aussi demandé comment à 14 ans, il avait pu se taper un truc aussi vieux et horrible que leur voisine… Sans compter que ce fameux soir, il avait voulu faire péter de pétard et avait finit par mettre le feu à la chambre d’Abby. Et tiens, en y pensant… comment Abby avait-elle fait pour grandir convenablement et sagement avec une famille pareille ?
Bref, James était agacé stressé à cause de Damon et de l’attitude qu’il aurait en présence d’Alyson. De plus, il était agacé, car il avait un peur de la réaction de sa famille. Il était partit pour faire ses études et revenir en tant que grand joueur de Baseball. Et là, il revenait n’ayant pas achevé ces études et avec une fille. Aaah, et tiens en y pensant. Sa mère allait tout de suite penser à mal… « Tu l’as mise enceinte ? C’est pour ça que tu rentres, hein ? ». Uhm. L’idée d’une Alyson enceinte provoqua une grosse boule dans son ventre. Alyson avait été enceinte… Mais pas de lui. James laissa échapper un faible soupire, eu un sourire en contemplant Alyson. Comment avait-il fait pour ne pas remarquer à qu’elle point elle était jolie dans cette robe blanche ?


-Tu es parfaite… Ne t’en fais pas.

James lui sourit et l’embrassa. Puis son intention se reporta vers la porte d’où Damon sortait la tête.

-Bon vous venez, vous aurez tout le temps de baiser plus tard… Ils vous attendent.

Pour une fois, James ne protesta pas par rapport aux propos de son frère. Car son attention se reporta au « Ils ». Le « ils » signifiait qu’ils étaient tous là. S’était assez bête à penser… il ramenait Alyson chez lui, et il avait espéré de ne pas avoir à les lui présenter. Or le « ils » voulait dire que d’un moment à l’autre, ils allaient se retrouver nez à nez avec toutes la famille Worhigton. Au fond, s’était bon de savoir qu’il allait les revoir. Juste au fond. Il craignait la routine. Il craignait de tomber sur l’un des amants de sa mère, aussi jeune que lui. Il craignait de devoir discuter avenir avec son père. S’était tellement pénible d’avoir la même discussion 150 fois, à côté de ça, parler cul avec Damon était magnifique. Il hocha la tête en direction de Damon prit une grande inspiration et se tourna vers Alyson. Il pausa l’une des valises et lui prit les mains.

-Si Abby vient te voir en te demandant si ta couleur de cheveux est naturelle, ne t’étonne pas. Et elle va certainement te demander si tu as déjà fait de la chirurgie, si tu te drogues ou tu bois, si tu fumes, si tu as un tatouage, et à quelle âge tu as était indisposé... Enfin c’est du Abby quoi… Des questions dans le genre qui ne la regarde pas. Et si tu as le malheur d’avoir un tatouage ou un truc dans le même genre, tu vas devoir supporter l’un de ces discours de préventions pendant une bonne heure, voir plus… Je te raconte pas le jour ou je suis rentré à la maison avec le mien… Enfin, cette gamine est chouette, parfois un peu trop mature pour son âge.
Si par malheur, quand mon père ne sera pas à la maison tu tombes sur ma mère et l’un de ses amants… Uhm. Fait comme si tu n’avais rien vu. Mon père le sait très bien, mais ferme les yeux. Oh et ma mère va surement penser à mal en te voyant. Alors, si elle te questionne, c’est normal. Papa va passer son temps à te parler baseball et argent. A tes risques et périls. Et Damon… Damon… Bah t’as déjà vu. Tu vas finir par connaitre sa vie sexuelle par cœur.
Sincèrement désolé de t’embarquer là dedans…


James s’empara de la valise et commença à marcher lentement vers la porte.

-De toute manière, on ne va pas passer nos journées ici…

Il poussa la porte d’entrée entre ouverte à l’aide de son épaule et déposa les valises dans le hall là au Damon avait mit les autres. Il salua d’un sourire Dakota, leur bonne puis prit la main d’Alyson dans la sienne, l’entrainant vers le salon. Une grande pièce circulaire et clair, avec une immense bais vitrée donnant sur la plage. Sur le canapé crème une femme aux traits fins et à la chevelure claire tourna son regard vers Alyson et James. Sa mère. Elle se leva aussitôt et serra son fils dans ses bras avant de déposer un baisé sur sa joue.

-James. Quelle mine tu as ! New-York ne ta va pas dû tout… Le magnifique soleil de Californie te feras énormément de bien. J’ai d’ailleurs songé à te racheter un nouveau maillot de bain, fait sur mesure… Il est dans ta chambre, j’espère qu’il te plaira.
-Uhm… Merci maman…

Un maillot de bain sur mesure, bah il manquait plus que ça. James s’apprêtait à présenter Alyson a sa mère quand une gamine se jeta dans ses bras. La gamine en question, âgée de quand même 13 ans n’était qu’autre qu’Abby. Elle relâcha son frère et repoussa ses mains pour commençait à ouvrir sa chemise. Oooh ?! Damon avait-il raison ? Abby était-elle devenue une bête de sexe au point de vouloir de son propre frère ?!

-Héhé, qu’est-ce tu fais gamine ?
-J’ouvre ta chemise.
-Sans blague ?
-Ouais.
-Et pourquoi ?

Elle avait finit de la déboutonner, elle el fit tourner sur lui-même et la lui enleva puis finit par lâcher un juron en contemplant l’épaule gauche de son frère.

-Tu ne l’as pas enlevé ?

Alors, s’était pour ça ? Pour son tatouage.

-Non. T’aurais pu me le demander et tu aurais eu la même réponse…

Il prit sa chemise des mains de sa sœur et la remit. Et d’un signe de tête, salua son père qui n’avait pas bougeait du canapé. Pour toute réponse il eu :

-Il va falloir qu’on parle affaire plus tard…

James préféra l’ignorer. Enfin, il reporta son attention sur Alyson. Ils étaient aveugle ou quoi ? N’avaient-ils donc pas vu qu’il était accompagné d’une charmante jeune femme qui était parfaite et dont il était fol amoureux ? Il sa racla la gorge.

-Bon…. Maintenant que vous avez finit de me sauter dessus… Laissez-moi vous présenter Alyson Gauthier. Alyson est ma copine et la femme que j’aime. On va passer nos vacances ensembles… Et non maman, elle n’est pas enceinte et ça serait très sympa de ne pas aborder ce sujet. Abby, tu pourras lui pauser toutes les questions que tu souhaites, mais ne sois pas trop indiscrète. Damon, pas touche. Uhm…voilà.

Il avait déjà vu et fait plus classe comme présentation. En fait il avait l’impression de paraitre froid ainsi, mais valait mieux les prévenir. Il voyait mal une discussion entre sa mère et eux sur une potentielle grossesse, surtout après ce qui s’était passé.
Avant qu’il en puisse esquisser le moindre geste ou la moindre parole, Abby était à nouveau à leurs côtés et elle se saisit de l’autre main d’Alyson.


-Alyson, enchantée… Je suis Abby la petite sœur de James. Comme Jammes a du te le dire, j’ai tendance à pauser toutes sortes de questions… un sourire malicieux s’afficha sur le visage d’Abby… Mais pour une fois, on va échanger les rôles. Pause-moi toute les questions que tu veux sur James. Je te dirais tout. Je pourrais même te raconter comment il s’est retrouvé au lit avec Damon… S’est assez marrant. Et là fois ou il a vomit ses…

-AAABBYYY è_é.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Jeu 13 Mai - 15:14

Les gars, toujours à vouloir se la jouer macho. Soit, bah s'il voulait détruire définitivement sa main, tant mieux pour lui ! Puisqu'il croyait qu'elle n'était pas capable de porter toute seule sa valise ... Et bien tant pis pour sa gueule d'abord xD.
Alyson ne comprenait pas vraiment pourquoi James semblait aussi agacé par Damon. Il avait peur qu'il la chauffe ou quoi ? Nan mais plus franchement, Alyson n'en avait que faire du comportement de Damon. Avec ses quelques nombreux frères et soeurs, ce n'était pas un gars comme Damon qui allait lui faire peur. Mais bon, c'était jouissif de voir James paniqué. Quoi ? Alyson, sadique ? Mais non voyons.
Elle sourit tout de même à travers leur baiser, sourire qui se fit un peu plus gêné à la remarque de Damon. Pourquoi ? Bonne question, l'avenir nous le dira ... X). Mais bon, au moins, elle ne le prenait pas mal, c'était déjà ça !
Lorsqu'il lui fit toutes ses préventions sur sa famille, elle fit sa bouche en cul de poule et écarquilla les yeux. Et bah xD. Ils n'étaient qu'à quatre et ils arrivaient au même stade que son armée à elle, c'était du lourd quand même hein xD. Bon courage à la femme mariée qui allait arriver dans cette famille un jour ^^'. Elle espérait tout d'même qu'elle n'en chierait pas trop ses ovaires parce que bon ... Enfin, vive les vacances !!

- Ahem ... D'accord ... Okay ^^'.

S'il stressait autant, Alyson ne voyait pas pourquoi il lui avait proposé de venir. Enfin, présenter sa famille à la personne avec qui l'on est, ça suppose quand même que c'est sérieux. Si ça se trouve, c'était ça qui la gênait ... Avec Brian, lorsqu'elle lui avait présenté sa famille, ils avaient fini par ... Ahem, oui, bon, pas la peine de donner de mauvaises idées à Jamesie x).
Elle fit un petit bonjour à ce qui semblait être une bonne lorsqu'elle la vit, surenchérit par un petit sourire made in Alyson. Une fois dans le salon, Alyson lâcha une petite exclamation d'admiration. Pas mal tout cela. Enfin, très joli pour être sincère ... Mais elle préférait sa maison x). La femme qui y était était vraiment très belle, et il ne fallait pas être très intelligent pour comprendre qu'il s'agissait de la mère de James. Ils avaient les mêmes traits, mais Alyson trouvait qu'il ressemblait plus à ce beau joueur de baise - euh mon clavier a fourché xD - de base ball qu'était son père. L'idée du maillot de bain sur mesure la fit un peu rire. A la limite, si James était une fille, elle aurait pu limite comprendre mais là ... Lol quoi. Elle laissa échapper un petit rire moqueur en donnant un petit coup de coude à James. Bizarrement, elle imaginait le dit maillot être un string noir avec un petit noeud papillon, genre maillot smoking xD. Bref, pour en revenir à sa mère, il lui semblait l'avoir vu un jour, lors d'une de ces énièmes soirées mondaines. Anja, la mère d'Alyson, et son grand-père lui avait fait la conversation, mais comme à cette époque Alyson s'en fichait pas mal, elle n'y avait pas fait plus attention que ça. Mais maintenant qu'elle la revoyait, son visage lui était bien familier.
Sans qu'elle n'y fasse attention, une fille sauta dans les bras de James, ce qui la fit légèrement sursauter. Et bah, c'était de famille de sauter sur les gens ? Chacun sa manière de procéder on dirait ... Alyson préféra lâcher la main de James, avant de tomber et se casser la figure, des fois que Damon s'y prenne à vouloir sauter sur son frère XD. Et en plus, c'est qu'elle le mettait à poil ! Et bah ! C'était de mieux en mieux - ou de pire en pire, à voir ... -. Et Alyson constata en rougissant que James était plutôt, et bien ... Bien bâti. Elle détourna le regard, se sentant poussée par un élan de pudeur. Et voilà qu'elle se la jouait vierge effarouchée. Et bah.
Lorsqu'il parla, Alyson remarqua enfin le père de James. Et bah, si toutes les groupies savaient qu'elle avait en face d'elle le joueur plein de sex-appeal ... Et bah, ha ha ha, y'avait des gens plus chanceux que d'autres dans la vie x). En tout les cas, ne pas être remarquée par les autres ne la dérangeait pas plus que ça. Pas qu'elle aimait se fondre dans la masse, mais vu qu'elle jouait le commentateur sportif dans sa tête, à voir la réaction de chacun face à l'arrivée de James ... Elle n'avait pas le temps de se sentir vexée à outre mesure.
Sa façon de la présenter ne la fit ni se sentir contente, ni triste. " c'est la femme que j'aime " ... Et la prochaine phrase c'était " je vais l'épouser " ? Ca sonnait un peu comme ça aux oreilles d'Alyson. En parlant, elle se demandait quand il arriverait son mariage à elle, si mariage il devait y avoir. Elle avait toujours rêvé d'un truc en super, compte de fée ... Enfin, bon, pas trop compte de fée non plus. Disons que même si elle avait toujours été une fille très froide, elle s'était toujours vu se marier un jour, avec des enfants et tout ça ... Pensée qui la fit grimacer, alors que James disait de ne pas aborder le sujet grossesse. Bon c'est bon, elle n'allait pas se casser en deux non plus ...
La brunette se dérida lorsque ladite Abby vint lui prendre la main, et éclata de rire à la fin de son discours. Qu'elle était mignonne x). Au moins, elle était franche. Un peu trop peut-être, mais bon, valait mieux être comme ça que réservée et mesquine.

- Oh, tout cela est fort intéressant x). Mais je suis sûre que ce serait encore plus marrant de parler quand il ne sera pas là, comme ça il ne pourra pas nous gêner. Je comprends d'où vient le grand amour qu'il y a entre lui et Damon, après avoir partager " tout " ... C'est un vieux couple xD.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Jeu 13 Mai - 18:44

La fois ou il s’était retrouvé au lit avec son frère. Ahem… il s’en souviendrait toute sa vie. OMG. Comment avait-il pu se retrouver à poil en train de faire des… euhm… choses avec son propre frère ?! Bon ok, ils n’étaient pas seuls, et en plus ils étaient torchés… Mais quand même. Aah. En fait, il se souvenait de très peu de détails, mais d’assez pour pouvoir le dégouter… Et il se souvenait très bien du matin, quand il s’était réveillé à poil dans les bras de son frère, qui était lui aussi à poil. Aaaah. Horrible ! Quoi que Damon en lui m’aime n’était pas horrible. Il fallait bien l’avouer s’était le genre de mec à faire mouiller toutes les filles, mais pas son propre frère... Ahem.
Il chasse ses souvenirs répugnant de sa tête et se tourna vers Alyson.

-Ecoute pas cette petite morveuse… Et j’étais complètement torché le jour ou j’me suis retrouvé au lit avec l’autre là…

-L’autre là, répond au magnifique prénom de Damon et avoue que s’était quand même bon…

-On a rien fait ensemble mec.

-C’est c’que tu dis…

-C’est toi qui m’a caressait le torse le matin en te réveillant parce que tu croyais que s’était le cul d’une des deux blondes. Bon…

James se tourna vers Alyson coupant cours à ça discutions avec Damon.

-J’vais faire visiter le reste de la maison à Aly…

-N’oublies pas d’aller voir ton maillot de bain mon chéri et essaye-le…

-J’y manquerai pas maman.

Il laissa échapper un soupire. Maintenant il comprenait pourquoi il avait ressentait le besoin de quitter Long Beach pour New-York. Et il se demandait bien pourquoi il était venu ici. Il aimait sa famille, plus que tout. Mais par moment il ne pouvait s’empêcher de la haïr aussi… Uhm. Il haïssait Damon par son comportement et ses réflexions, mais il ne pouvait s’empêcher de l’aimer pour la même chose et tout le reste. Il haïssait sa mère pour son côté sur mesure et j’vais voir ailleurs, mais il l’adorait pour tout le reste. S’était pareil pour Abby et son père.
Sans un mot de plus, James sortit du salon en compagnie d’Alyson et désigna une à une les pièces.

-La cuisine… Salle à manger… Bureau de mon père… Salle de jeux… Chambre de Dakota, la bonne… Première salle de bain… Toilette…

Puis à l’étage.

-Seconde salle de bain… Chambre D’Abby… Troisième salle de bain… Chambre de Damon… Chambre des parents… Toilette…

Puis il s’arrêta devant la dernière porte et l’ouvrit.

-Ma chambre.

Il la laissa entrer dans une pièce claire et très peu personnaliser. Quelques étagères avec quelques bouquins, une balle de baseball, quelques affiches sur le baseball… une photo de lui de son frère et de son père en train de jouer au Baseball. Et d’autres petits trucs… S’approchant du lit il découvrit un short de bain. Le fameux maillot de bain sur mesure ?! Il le prit, l’étira et le pausa contre son corps. En fait il n’avait pas l’impression qu’il est été fait sur mesure et s’était tant mieux… Et il s’estimait heureux que se soit un short de bain et non pas un truc tout moulant ou à fanfreluche. Avec sa mère, il s’attendait tout. Il s’assit sur s’en lit et regarda Alyson et avec un faible sourire dit :

-Maintenant tu connais toute ma famille et déjà certains détails pas très cool de mon passé… Tu veux faire quoi maintenant ? Rester ici ? Retourner avec eux… Ou peut-être faire un tour dehors… ?

Il songea un moment à ce qu’avait dit Damon avant qu’ils n’entrent dans la maison. « Vous aurez tout el temps de baiser plus tard… ». Il regarda un moment Alyson, son visage, ses magnifiques traits, ses courbes parfaites… Ses yeux, ses mains… Repensant à ses lèvres douces. Son parfum quand elle était proche de lui… Il en avait envie. Mais elle ?


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Jeu 13 Mai - 19:48

( Une vision très étrange s'offre à moi ... XDDD. Dire que y'a pas si longtemps, j'ai eu la vision de Brian ET James ... Hmm ... XDDD No comment xD )

Eeeeuuuuh ... Nan, en fait, Damon n'étais pas EXACTEMENT comme Douglas. Douglas n'avait pas de tendances incestueuses lui xD.Ca lui rappelait cette rumeur qui avait courut sur eux lorsque Douglas était encore à l'université, et qu'Alyson venait d'y entrer. Il était réputé pour être passé sur toutes les filles de l'université, de l'Upper East Side et presque de New York tout entier ^^'. Et bah vu qu'il aimait bien squatter la chambre de sa soeur, les racontages ont vite fusé. Mais là, ce n'était que des ragots, pas la réalité XD. Son expression ne cachait en rien son choc d'ailleurs ( ha ha ). Mais bon, autant faire comme si elle n'avait rien entendu .... Le frère dépravé qui vide sa semence dans toutes les filles qu'il trouve pour essayer de combler le manque de son frère ... Ah, comme c'est romantique. Enfin, dans une certaine mesure quoi.
N'empêche, pris sous un certain angle, ça peut être vexant pour James que son frère ait confondu ses pec's avec des fesses, à croire qu'ils sont pas si fermes que ça ... XD. Comme quoi, être venue en Californie n'était pas si regrettable que ça, Alyson rigolait bien en fin de compte. Elle qui stressait ... Ca pouvait bien se passer non ? Quoique faire visiter une maison, ça aboutissait toujours sur la case " chambre de la personne en question " et si la personne en question était votre copain, bah parfois ça finissait en chambre + bécotages = plus si affinités ... Mais le voulait-elle vraiment ?

Elle découvrit avec curiosité chaque pièce de la maison de James, et constata que toutes les maisons de riches étaient pareilles ... Cela dit, la maison d'Alyson avait gagné, elle était plus grande x). Mais bon, après tout, la fortune de la famille d'Alyson y était depuis des années ... Alyson aimait se la péter sur sa tune ? Mais nan voyons ... Juste un tout petit peu quoi, faut être réaliste dans la vie x). Mais bon, à noter quand même que depuis sa petite mésaventure " no money ", elle était devenue beaucoup moins snob et un peu plus économe. Et bref, comme elle l'avait prévu, ils finirent par arriver et bien, à la chambre tant attendue - ou redoutée, à voir ... -.
Au moins, on comprenait bien qu'il aimait le base ball, c'était déjà ça. Elle s'approcha de la photo et la détailla, pensive.

- Pourquoi tu ne t'approprie pas plus ta chambre ? Il y a quelque chose qui cloche ? Y'a même pas un truc qui traîne ! T'es sûr que t'es pas un homo refoulé x) ? Avec ton frère ... Plus rien ne m'étonne,
finit-elle en riant.

Elle le charriait bien évidemment. Mais il était certain que comparé à sa chambre en Floride, celle de James pouvait paraître bien vide. Alyson se sentait presque folle, vu tous les bibelots qu'elle collectionnait. Qui l'eut cru ? Qu'une fille comme elle ait une chambre comme la sienne ... Bah. Alyson alla s'assoir à côté de James et ne se gêna pas pour se laisse tomber en arrière, allongée sur le lit, ses pieds encore sur le sol. Elle capta le regard de James lorsqu'il le posa sur elle. Sa question la troubla légèrement, et elle eut le sentiment que ce trouble soit mal interprété. En particulier lorsque James commença à se pencher vers elle. Ha ha x)




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Ven 14 Mai - 7:55

(PTDR… A vrai dire je m’étonne moi-même des débilités que j’peux écrire >.< J’me demande ou j’vais chercher se genre d’histoire xD…
Et pour Bribri et moi… Hum… Hors de question x)

Il eu un léger rire à la remarque d’Alyson. C’est vrai qu’hormis les trucs sur le Base Ball, sa chambre était vide. Rien qui prouvait qu’elle était habitée. Aucune personnalisation et en fait il s’en fichait bien que sa chambre soit de tel ou tel couleur. Qu’il y ait telle ou telle couleur. De toute façon il n’y passait pas beaucoup de temps… Vu que maintenant il habitait à New-York, alors, à quoi bon ? Et il n’était pas une nana qui ressent le besoin d’exposer le moindre truc. Pas du genre Abby dont le papier peint ne servait strictement à plus rien tellement il y avait de chose accroché. Ls étagères étaient tellement surchargés qu’il se demandait comment elle arrivait à s’y retrouver. Mais bon, la môme disait qu’elle y arrivait et qu’elle gérait, alors il ne dirait rien… Et voyons le côté positif de ce vide… Au moins la bonne avait beaucoup moins de boulot dans sa chambre que dans celle des autres.

-Uhm… Sa ne sert plus à grand chose que je m’approprie cette chambre étant donné que je vis à New-York maintenant…

Et puis en réfléchissant bien, il n’avait pas grand-chose en sa possession aux quels il tenait vraiment… Alors à quoi bon mettre en valeur et la vision de qui conque entrera dans sa chambre des objets qu’il n’aimait pas lui-même ? Et les seules choses aux quels il tenait vraiment, il avait l’impression qu’il les laissait filer… Par exemple, il tenait à sa famille, mais la quittait pour vivre New-York. Il tenait à sa superbe Mercedes SL 63 AMG et avait du la laisser sur un horrible parking à New-York. Il tenait au Baseball, mais se demandait de plus en plus si s’était le bon choix. Il tenait à être digne de son père, mais en avait marre d’être sans cesse comparer à lui. Il tenait à Alyson, mais avait peur de la revoir dans les bras de Brian…
Elle vint s’assoir à côté de lui, enfin c’est ce qu’il cru avant qu’elle ne se laisse retomber en arrière. Elle était allongée sur son lit… Comme si elle avait lu dans ses pensées, comme si elle avait su se qu’il avait ressentit quand il l’avait regardé. Elle ne répondit pas à sa question. Soit elle ne savait quoi répondre soit la réponse était déjà assez claire… Il se pencha sur elle pour l’embrasser. Mais ces lèvres n’eurent pas le temps d’entrer en contacte avec celles d’Alyson qu’il remarqua un léger changement dans son expression. Elle était comme… troublée. Troublée par ce qu’il était sur le point de faire ? Parce qu’elle n’en avait pas envie ? Parce qu’elle ne voulait pas le faire maintenant ? Pas avec lui ?
Il se redressa légèrement, de façon à mieux voir son visage, mais resta tout de même proche d’elle. Il la regarda un moment…

-Tu ne… ?


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Ven 14 Mai - 8:19

( Du vécu peut-être ... MDR XDDD )

- Bah moi j'habite bien à New York, mais ma chambre est "ma" chambre, si tu vois ce que je veux dire. Pendant les grandes vacances je vais revenir ici et jouer les décoratrices d'intérieur, tu vas voir.

Ouais, bref, vous avez compris la nuance quoi. Sa chambre dans le sens où elle l'avait personnalisée. Même son lit était génial xD. Et puis, d'une certaine manière, personnaliser sa chambre, Alyson trouvait que ça donnait plus envie d'y rester, ou plutôt d'y revenir. Du coup, elle s'invitait chez James comme ça xD. A force de parler de sa chambre, ça lui donnait envie d'aller voir sa maman chérie d'ailleurs xD. Bah, quand elle retournerait à New York, elle irait lui faire un petit coucou. Bref.
Lorsque James se pencha vers elle, Alyson garda les yeux ouverts, comme si elle voulait s'assurer qu'il s'agissait là de la réalité, et non de quelque chose d'onirique. Pourquoi est-ce que les garçons s'inquiétaient tellement pour elle ? Il n'y avait jamais de juste milieu. Soit c'était de gros biip, soit, c'était des anges. James entrait plutôt dans la seconde catégorie. Et comme depuis le début, elle avait le sentiment qu'il ne fallait pas le heurter.

- Non, non ...

Elle lui sourit et réduit à néant la distance qu'il y avait entre eux, et ferma les yeux, avant d'amorcer un baiser des plus langoureux.

( Désolée, ma réponse est pourrie, mais je dois aller manger -_-' )




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Ven 14 Mai - 9:14

(J’ai deux frères, un de 18 et l’autre de 10… Et…euh… Non merci xD)

Pendant les grandes vacances ?! Cette idée le fit sourire. Elle était prête à revenir ici, avec lui pour… décorer sa chambre. Hum. Il avait envie d’en rire. Ca lui faisait plaisir et c’est la faisait rire. Elle voulait revenir… Et si ça lui faisait plaisir de vouloir redécorer sa chambre, bah, il la laisserait faire. Tant qu’elle ne se ramenait pas avec du rose bonbon, des peluches et déco’ bonnes pour le fan club de Barbie…
Il voulu lui répondre mais n’en eu pas le temps car une Alyson tout sourire l’attira vers elle et l’embrassa. Sans se faire prier, il lui rendit le baiser. Il l’embrassa d’abord doucement, langoureusement, puis plus vivement. Il passa sa main dans ses cheveux puis descendit dans son cou, jusqu’à sa taille. Il se redressa de façon à se retrouver parfaitement au dessus d’elle et de ne pas l’écraser et balada ses lèvres sur les siennes avant de descendre dans son cou.
Il l’a trouvait magnifique, dans sa petite robe d’été toute blanche… il adorait la sensation de ses lèvres sur les sienne de son odeur pénétrant dans ses narines… De sa main à lui se ballant sur sa cuisse à elle et remontant la jolie robe qu’elle arborait. Il l’embrassa encore et encore. Puis finit par lui retirer sa robe. Découvrant un corps de rêve, une Alyson plus que merveilleuse, une déesse…
Comme s’était mignon, le petit James en extase devant la magnifique Alyson… Notez qu’il a prit son temps pour la voir ainsi, mais maintenant qu’il y est… Hum.

(Bon app’ =D)


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Ven 14 Mai - 10:44

( J'aime trop la fin de ton RP, et juste après " bon appétit " XD )

Alyson se sentait plutôt bien. Comme quoi, elle avait peut-être appréhendé la chose pour rien ... Elle prenait du plaisir à embrasser James, elle était contente de sentir ses mains parcourir son corps. Quant à elle, elle avait passé une de ses mains dans les cheveux de James, qu'elle serrait par accoup avec douceur, tandis que son autre main se baladait sous sa chemise. Elle se laissadéshabillée - pourquoi les filles se retrouvaient toujours à poil avant les gars ? - et se dit que, heureusement, elle n'avait pas mis des sous-vêtements de merde. Mais bon, Alyson avait du goût, et ce, pour tout. Tout allait pour le mieux.
Cependant ... Lorsqu'elle ouvrit les yeux, les choses furent soudainement très rapides. Alyson écarquilla légèrement les yeux et éjecta James, qui était en train de l'embrasser. Ce n'était pas possible, pas possible .... Le choc présent dans son regard laissa bien vite place à une grande tristesse, ou désespoir, ou peut-être les deux. Sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, des larmes commencèrent à perler au coin de ses yeux. Elle ouvrit la bouche, comme si elle voulait dire quelque chose, mais elle finit par la refermer, avant de remettre sa robe. Pourquoi ... ? Elle se releva du lit en contournant James, et en attrapant ses chaussures. Une fois près de la porte, elle se retourna et regarda James.

- Je ... Je suis désolée ...

Lorsqu'elle finit sa phrase, elle fondit en larmes. Le pauvre n'avait pas du capter l'action xD. Alyson ouvrit la porte et partit, heurtant au passage Damon qui se trouvait comme par hasard derrière la porte. Elle ne prit pas la peine de s'excuser et dévala les escaliers, avant de courir à l'extérieur, vers la plage qui était à quelques mètres. Elle se laissa tomber sur le sable chaud et emmena ses genoux contre elle, continuant de pleurer. Pourquoi s'était-elle enfuie si vite ? Ce n'était même pas à cause de son viol. James n'était certes pas au courant de ce fait, mais cela n'avait eut aucun rapport avec sa fuite, puisqu'elle avait déjà surmonté ça.
Il n'y avait qu'une seule raison. Alyson s'était obstruée volontairement les yeux, le coeur. Elle n'avait pas voulu admettre la vérité. Mais maintenant, elle y était bien obligé. Parce que là-bas, Brian avait prit la place de James, sans qu'elle ne s'en rende compte.

Et maintenant, elle s'en voulait, parce qu'à cause de son imbécilité, James allait souffrir.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 15 Mai - 12:36

(Bah quoi xD
Aaah… J’ai envie de chialer pour James. Le pauvre. Et Damon aussi…
Rrrh.)

Il était heureux et il ressentait beaucoup de plaisir. Sa lui faisait de bien de sentir Alyson aussi proche de lui. De sentir ses mains sur son torse ou dans sa nuque. Et de balader les siennes sur son corps, tout en l’embrassant. Il l’embrassait à ne plus pouvoir s’arrêter et il baladait ses mains dans son dos, sur le point de lui ouvrir son soutien-gorge quand il se retrouva… éjecté. Il se redressa et regarda Alyson ne comprenant pas pourquoi elle le repoussait alors qu’ils étaient sur le point de… Avait-il fait quelque chose de mal ?
Incapable de le lui demander, il contenta da la regarder, elle s’était levait et son visage, son regard la trahissait… De là tristesse ? Alyson ne prononça pas un mot et remit sa robe, prit ses chaussures et se dirigea vers la porte. Elle allait partir comme ça ? Sans rien dire ? Non… Elle se tourna vers lui tout en pleurant et en s’excusant et sortit.
James n’eu même pas le reflexe de bouger, il n’esquissa pas le moindre geste, il n’ouvrit même pas le bouche pour essayer de la retenir, car il savait qu’aucun son ne parviendrait à sortir. Il était complètement largué. Il baissa la tête contemplant le sol et ne daigna pas lever la tête quand il entendit quelqu’un rentrer dans sa chambre. Les pas étaient bien trop lourds et disgracieux pour que se soit Alyson. Et pourquoi reviendrait-elle alors qu’elle venait de sortir ? Elle venait de le planter sur place alors qu’ils étaient sur le point de se rapprocher plus que jamais.

-Qu’est-ce que tu lui as fait mec ?! J’ai jamais vu une nana fuir aussi vite et en plus en larme…

Damon. Pff il aurait dû s’en douter… Il ne répondit pas, restant silencieux et cherchant à comprendre ce qu’il avait fait pour qu’elle en pleure. Cherchant désespéramment et ne trouvant pas… Il leva la tête quand il sentit son frère s’assoir à côté de lui.

-Raconte…

-Il n’y a rien à raconter…

C’est en prononçant ces mots que James prit conscience de ce qui se passait. En fait s’était tout le contraire, il y avait tout à raconter. Tout. Depuis el début, leur histoire était digne des plus grands films… Un mec, plutôt beau et sympa sort avec une nan plus que merveilleuse… Mais finit par la blesser et ils se quittent. Pour l’oublier la nana se trouve un autre mec, qui tombe follement amoureux… Et au final la nana à beau se persuader qu’elle est avec son nouveau mec, mais elle est toujours amoureuse de l’ancien… Et à la fin, ils se retrouvent. Le mec du début et la meuf… Le second mec est un pauvre c*n qui se fait baiser.
C’était ça ?! N’est-ce pas ? Ca ne pouvait qu’être ça… Sinon pourquoi aurait-elle agit ainsi ? Pourquoi se serait-elle excusée ?
Il restait stupéfait par le calme dont faisait preuve Damon. C’est là qu’il comprit pourquoi il aimait son frère. Malgré ses défauts, sa passion pour le cul, il était toujours là, quoi qu’il arrive. Et quand il voyait que James n’allait pas bien, il se la bouclait…
James respira un bon coup et regarda son frère.

-Je… Je crois… Elle en aime un autre. Non… En fait… Je ne crois pas. J’en suis certain.

-Et toi, est-ce que tu l’aimes ?

Depuis qu’il connaissait Alyson il n’avait jamais autant mal. Il éprouvait quelque chose de fort et d’intense pour elle. Quelque chose d’à la fois merveilleux et monstrueux.

-L’amour c’est bien quand c’est partagé… Mais ça fait du mal, énormément mal quand ça ne l’est pas…

-Tu l’aimes.

-Oui...

Pour la première fois, il exprimait clairement la réalité. 3 minables lettres… Qui illustré la réalité de 3 minables mots.

-… Je l’aime.

Il sentit le bras de Damon autour de ses épaules. Et il trouvait ça horriblement minable. Pourtant ça le touchait. Pff… Et en plus, il avait envie de chialer. Il avait l’impression d’être une nana. Il se sentait mal, et avait l’impression qu’en chialer tout irai mieux. Pourtant, il ne voulait pas chialer devant son frère. James baissa la tête, la pausant dans ses mains et resta silencieux.

-Pour toi je suis jeune et je suis un imbécile qui se tape tout et n’importe quoi… Mais… Quand j’étais plus jeune, je suis tombée amoureux d’une fille. Magnifique, et je pensais avoir tout pour lui plaire… Elle s’appelait Julia et… Elle ne m’aimait pas, elle en aimait un autre… Je sais, je sais… tu vas me dire, « T’étais jeune et tu l’es encore… ». N’empêche que j’étais quand même amoureux. Et elle, elle m’a brisé le cœur… Elle s’est servit de moi, elle m’a embrassé, elle m’a fait espérer tout ça pour repartir avec ce péteux de Bryan… Ca à prit du temps, mais je m’en suis remit… Et c’est pour ça que je suis comme ça maintenant. J’ai peur de m’attacher à quelqu’un, peur de revivre le même enfer…

Lentement, James releva la tête vers Damon. Il croyait tout connaitre de son frère, il avait eu tord.

-Tu es peut-être plus vieux que moi. Tu es peut-être plus doué, plus beau, plus intelligent… Mais tu ne peux pas être plus amoureux d’Alyson que je ne l’ai été de Julia. Damon marqua une bref pausa, ravala maladroitement sa salive. Julia… elle est partie et je n’ai jamais pu m’expliquer convenablement avec elle… Alyson doit être encore là. Sans doute pas dans la maison, mais peut-être à la plage, ou je ne sais où… En tout cas à moins d’être Wonder Woman, elle n’a pas pu s’envoler. Va la chercher… Va lui parler, t’expliquer avec elle. Demande lui d’être sincère, demande lui pourquoi elle t’a repoussé ? Demande-lui si elle aime vraiment l’autre mec… au moins tu seras fixer. Tu en auras le cœur net, et que ça te fasses du bien ou du mal, tu en seras soulager.

James était étonné. Jamais il n’aurait cru entendre sortir une telle historie de la bouche de Damon.

-Pourquoi tu ne m’as jamais parlé de Julia ?

-J’étais jeune, je ne savais pas quoi faire… je ne savais pas si je pouvais te faire confiance… Et à cette époque là, papa te collais toujours…

-Pardon…

Damon hocha brièvement la tête de haut en bas et donna une tape sur l’épaule de son frère.

-Allez va-y…

James hocha à son tour la tête se leva, il s’apprêtait à sortir de sa chambre quand il se tourna vers Damon.

-On dirait que les Brian prennent un malin plaisir à nous faire souffrir…

-Pourquoi tu dis ça ?

-IL s’appelle Brian.

-Oh…

Sans un mot de plus, James se tourna, et sortit de sa chambre. Il croise Abby en chemin et l’embrassa sur el front. Puis en courant, il dévala les escaliers, atterrit dans le hall et sortit de la maison. Il jeta un bref regard dans le jardin puis contourna la maison se dirigeant vers la plage. Il marcha un moment, la cherchant. Puis son regard se pausa sur elle. Assise dans le sable, les genoux contre la poitrine, en train de pleurer…
Il s’approcha son un bruit d’elle. Il resta un moment debout à la regarder en silence, puis il s’assit à côté d’elle. Sans un bruit il reporta sans regard vers les vagues de l’océan. S’était beau… Le ciel bleu, le soleil éclatant, les magnifiques vagues, le sable chaud et fin… il en avait rêvé, sauf que dans ses rêves, Alyson ne pleuraient pas. Ils étaient heureux. Il se tenait main dans la main et contemplait se beau paysage, puis s’embrassait…
James laissa échapper un petit soupire. Après tout, s’était ça le but des rêves, non ? Faire rêver… Pas forcement de se réaliser.

-Tu l’aimes encore…

Ce n’était pas une question. Pour lui s’était une certitude, et elle l’avait prévenue. Il avait envie de s’énerver, de briser à nouveaux ses phalanges qui commençaient à peine à se ressouder, et de briser tous les autres os avec. Il avait envie de se faire mal, de souffrir. De s’écorcher la peau et de s’arracher la chair. Il avait envie de sentir le sang chaud couler le long de ses membres endoloris. Il avait envie de souffrir plus qu’il en souffrait déjà. Mais s’était impossible, totalement impossible. Car rien ne pouvait faire plus mal qu’un cœur arrachait de sa poitrine, poignardé à plusieurs reprises puis brisés en milles morceaux. Rien.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 15 Mai - 16:55

Jusqu'à ce qu'il parle, Alyson n'avait pas senti la présence de James à côté d'elle. Jusqu'à ce qu'il parle, elle avait continué à pleurer. La tête toujours entre les genoux, elle eut un sourire amer. Rien que ça, la confortait dans ce qu'elle pensait. Si ça avait été Brian, elle l'aurait senti arriver. Pas qu'elle était un être divin, mais vous savez, quand on est amoureux, il y a des choses que l'on décèle et que l'on ressent plus facilement que d'autres ...
Alyson resta silencieuse quelques secondes, puis essuya ses pleurs contre ses genoux avant de relever la tête. Dans ses yeux légèrement rougis par ses larmes, la tristesse sans nom d'Alyson n'avait pas disparue. A vrai dire, elle était triste pour James et en colère contre elle-même.

- La première fois que je lui ai parlé, c'était pour l'engueuler parce que j'avais reçu son mégot dans les cheveux. Je ne le supportais pas, je le trouvais trop ... Lui quoi. Il a découvert le secret de ma vie presque par hasard. A cause de lui, j'ai cru que j'allais mourir dans un accident de voiture. Je nous ai foutu la honte. Il m'a ridiculisé. Il s'est moqué de moi. Je l'ai beaucoup engueulé. Mais ... Je crois que si tout ça c'est arrivé, c'est certainement parce que je l'ai aimé dès le début. J'ai juste été très maladroite. Mais il ne faut pas croire que c'est que ça. Il m'a rendue meilleure. Si tu savais dans l'état dans lequel il m'a ramassée ... Je crois que je déprimais, mais je n'étais même pas en mesure de l'admettre. Tu sais, c'est comme la phrase qui dit que " seul le fou dit qu'il ne l'est pas ". J'en voulais au monde entier. J'insultais tout le monde, j'étais tout le temps en colère. Je répondais à la moindre provocation, n'hésitant pas à mettre les poings s'il le fallait. Mais ... Je crois qu'il ne le sait pas, mais il m'a fait voir le monde sous un jour nouveau. Sans pour autant avoir envie de me suicider, je me suis toujours dite que la vie c'était de la merde, et je ne voyais pas en quoi c'était un cadeau. J'étais encore jeune, mais j'étais comme un vieux clou qui n'attendait plus rien de la vie. Mais Brian m'a montré qu'il y avait quand même certains côtés qui pouvaient être cool. Vachement cool.

Alyson se tut. Elle ne savait même pas pourquoi elle racontait tout cela à James. Maais elle avait compris qu'il avait besoin d'un explication. Et même si cela restait très maladroit, Alyson ne savait pas comment lui expliquer autrement. Alyson ne le remarquait pas, mais quand elle évoquait Brian, une certaine douceur venait s'installer dans son regard. Quand elle regardait James, il y avait aussi de la douceur. Mais cette douceur ... Cette douceur n'était pas la même. Celle adressée à Brian était certainement unique et sans possibilité d'être transcendée.

- Avec lui, j'étais heureuse. Je l'étais tellement qu'au fond, ça en devenait presque malsain. J'avais trop confiance en lui, et pas assez en moi. Comment dire ... Au début, je savais fermer les yeux quand il le fallait. Mais après, j'avais tellement peur de le perdre qu'à force de fermer les yeux, j'en suis devenue aveugle. Et même s'il a sa part de responsabilités dans l'histoire, je crois que j'ai la mienne. Car arrivée à un stade, je l'ai trop aimé. Ou du moins, de la mauvaise manière. Je crois que ... Sans cette fausse couche, je n'aurais pas réalisé que j'ai fini par ne plus aimer Brian, mais par être passionnée. Tu dois me prendre pour une malade, mais je ne vois pas de meilleurs mots. Même si c'est loin d'être ça, d'une certaine manière, je suis " contente " d'avoir fait une fausse couche. Parce que sans elle, je n'aurais pas réalisé que je me dirigeais vers un point de non retour. Aujourd'hui, je crois que j'ai réussi à me réajuster. Je suis toujours prête à tout pour lui, à donner ma vie pour lui. Je l'aime toujours autant, peut-être plus qu'avant. Mais je crois que la nuance entre avant et maintenant, il n'y a que moi qui puisse la comprendre.

Alyson se tut encore une fois. Elle semblait plus apaisée que tout à l'heure, comme si parler à haute de voix de ce qu'elle ressentait la soulageait. Elle ne vidait pas son sac souvent, mais quand elle le vidait, elle le vidait hein xD. Elle tourna le visage vers James. Ses sourcils étaient un peu froncés. Son air n'était pas " grave ", mais on voyait très bien qu'elle était sérieuse. Alyson était ce genre de personne qui, de part leur regard, ne pouvait pas mentir.

- Tu sais James, je ne veux pas que tu crois que je me suis servie de toi. C'est loin d'être le cas. Je t'aime tu sais. Mais je crois que j'ai confondu une profonde amitié avec l'amour avec un grand A, je dirais. Peut-être que si à ce moment-là, j'étais encore avec Brian, peut-être que je ne t'aurais pas tant aimé. Comment te dire ... Tu as été là pour moi à un moment où je me sentais mortellement seule, à New York en tout cas. Je n'étais plus avec Brian, j'étais en froid avec mon frère, l'une de mes meilleures amies était introuvable et l'autre je ne lui avais pas parlé depuis longtemps, j'étais déshéritée ... J'avais l'impression que la vie recommençait encore à se fo*tre de ma gueule. Et puis il y a eut toi. Tu ne peux pas savoir à quel point tu m'as aidé. Crois-moi, tu es un ange à mes yeux. Pas que par rapport à ton caractère, mais vraiment, tu es mon sauveur en quelques sortes. Si tu n'avais pas été là, je ne sais pas si j'aurais eu ne serait-ce qu'envie de me relever. Tu es quelqu'un de spécial pour moi. Plus qu'un ami, mais moins qu'un amoureux. Ne crois pas que je dis ça pour te réconforter ou quoi, c'est la vérité. Toi aussi tu as ta place dans mon coeur, une place que tous les Brian du monde ne pourraient t'enlever. Mais le fait est que Brian aussi y à sa place, et même moi je ne peux pas l'y enlever. Je suis désolée de te faire souffrir James, vraiment. Je suis désolée.

Tout au long de sa tirade, Alyson n'avait pas quitté James des yeux. Bizarrement, là, elle le voyait sous un jour différent. Ce n'était qu'en parlant qu'elle avait compris ce qu'elle ressentait pour lui. C'est vrai. Il y avait une douceur différente lorsqu'elle parlait de Brian ou de James, mais même si ces deux douceurs n'étaient pas les mêmes, elles étaient toutes les deux uniques. Alyson se sentait un peu guimauve et métaphorique en cet instant, mais on l'est tous un peu au fond.

- Je te demande pas de me pardonner. Je comprends que tu sois en colère. Et je ne dis pas ça à la légère, juste par " politesse ", mais j'espère vraiment qu'on pourra toujours s'entendre. Et j'espère aussi que tu trouveras une fille qui n'aura d'yeux que pour toi, parce que tu le mérites plus que tout autre.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 15 Mai - 18:19

Il se demandait ce qu’il y avait de pire. L’entendre raconter sa rencontre avec Brian ou s’avoir qu’elle l’aimait toujours ? IL ne savait pas, tout lui paraissait horrible. Tout… Il avait envie de se réjouir pour elle, il avait envie qu’elle soit heureuse… Mais il n’y parvenait pas.
Il ne savait plus quoi faire plus quoi penser. D’un côté il était heureux qu’elle se soit sortie de cette période de déprime… Mais ce qu’elle ne savait pas c’est quand s’en sortant elle de cette période, c’est lui qu’elle avait enfoncé. C’est lui qui passait son temps à déprimer et souffrir depuis qu’il avait fait sa connaissance.
Il avait envie de vomir quand il l’entendait décrire son amour pour Brian.
Mais n’étais-ce pas lui qui avait dit un jour « Si elle me le demande clairement je partirais et la laisserai tranquille ». Oui, c’est ce qu’il avait dit à Brian… Et c’est Brian qui avait gagné, Brian qui avait conquit le cœur d’Alyson, depuis toujours. James lui avait simplement était le messie la remettant sur pied, lui redonnant confiance en elle, lui redonnant la joie de vivre. Lui redonnant l’envie d’aimer Brian. Comment avait-il osé croire qu’il aurait sa chance ? Comment avait-il osé croire qu’il pourrait prendre la place de Brian. Il n’était pas Brian et jamais il ne le serait.
Il savait qu’elle le regardait, mais il resta impassible et garder son regard sombre plongeait vers l’océan. Il savait que s’il daignait tourner la tête vers elle, il ne tiendrait pas. Et il se demandait ce qui pouvait être le pire ? Chialer devant Damon ou devant Alyson. Les deux… Ne pas chialer était donc la meilleure solution pour le moment.
Elle l’aimait, mais pas suffisamment. Elle l’aimer mais pas autant qu’elle aimait Brian. D’un côté, ça aurait pu lui réchauffer le cœur, de savoir qu’elle l’aimait, mais ça avait pour effet tout le contraire. Elle avait beau l’aimer, elle ne l’aimerait jamais comme lui l’aimait. Jamais.
Il ne savait ce qu’était le mieux, continuer à voir Alyson tous les jours ou presque et être obligé de la voir avec Brian. Ou ne plus la voir du tout. Dans les deux cas, il en souffrirait. Dans els deux cas, il se sentirait mal. Pourtant, il ne savait pourquoi, le second plan le séduisait plus. Il songea à Justine. A sa déception amoureuse avec Jensen, à cause de Leah… A la façon dont elle s’était retirée de la New-York University. Et à celle dont elle était revenue, souriante et pleine forme, racontant le tout à James. Il pense aux paroles d’Ashnâ, qui lui disait qu’Alyson ne s’était sans doute pas servit de lui, qu’elle n’avait pas voulu lui faire du mal. Il pensa à Damon qui n’avait pas eu la chance de pouvoir s’expliquer avec Julia. Et se demanda ce que son frère aurait choisi si Julia était restée dans le coin. Ne plus jamais la voir, ou devoir pauser son regard sur elle tous les jours ?
James respira un bon coup. Quand l’air s’engouffra dans ses poumons, il sentit comme une pression au niveau de son cœur, comme si quelqu’un le lui compressait… Un poids lourds, qui peinait à disparaitre.
Et comment pourrait-il trouver une fille qui n’aurait d’yeux que pour lui, alors que lui n’avait d’yeux que pour elle ? Tant qu’il aimerait toujours Alyson, il ne pourrait pas rencontrer cette fille. Il serait bien trop aveugle, et même s’il parvenait à la voir. Il l’a ferait souffrir. Et jamais, pour rien au monde, il ne serait près à infliger ce qu’il était en train de ressentir à quelqu’un d’autre.

-Je crois que… pour mon bien, et le votre… Il serait préférable qu’on s’évite.

Il ignorait ou il allait aller. Mais il était désormais près à tout pour oublier cette douleur.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 15 Mai - 18:46

Je suis horrible xD mais je me disais " ouah Brian et Alexia debarque sur la plage vive le bouquet final xD" n'empeche ca me fait presque culpabiliser là...

non j'rigoooole xD muhhahaha x) non mais si serieusement, un peu quand meme ...


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Alyson Gauthier
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 4869
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 28

Personnage
Dortoir: n°2
Années écoulées au sein de la NYU: 2
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Sam 15 Mai - 19:19

( Là je crois qu'il se suicide xD. Mais j'avoue, je culpabilise aussi ^^' )

Quand Alyson avait dit " j'espère qu'on pourra toujours s'entendre ", au fond, elle pensait " j'espère qu'on s'entendra à nouveau un jour ". Alyson n'était pas surprise de sa réponse. Si elle avait été à sa place, elle aurait certainement répondu la même chose, et encore, elle se serait même emportée. En plus, elle avouerait même que comme explication, elle aurait pu trouver mieux que déballer ses sentiments à l'égard de Brian, pour exprimer ensuite ceux qu'elle ressentait à l'égard de James, qui étaient totalement différents. Mais Alyson rimait avec maladresse ... Comme d'habitude. Voilà pourquoi elle n'avait jamais exprimé ses pensées, parce qu'elle le faisait toujours de la mauvaise manière.

- Je comprends. Petite pause. Je regrette, vraiment. Si tu en as envie, tu peux maintenant.

Elle remit rapidement ses chaussures et se releva. Elle epousseta un peu sa robe et commença à s'éloigner. Sa dernière phrase, même si elle ne l'avait pas clairement expliqué, pouvait être claire. Puisqu'elle partait, il pouvait pleurer maintenant. Alyson savait très bien qu'il serait malvenu de lui dire " pleure si tu en as envie ". Mais elle savait aussi que retenir ses larmes n'était pas utile, car à force d'être retenues, elles se transformaient en amertume.
Même si elle regrettait, elle ne referait pas marche arrière. Elle ne remonterait pas le temps. Elle préférait le quitter maintenant, qu'attendre et faire traîner les choses. Il souffrait aujourd'hui, mais bien moins qu'il souffrirait demain. Et puis, elle s'arrêta et se retourna. Elle regarda James, qui semblait en proie à une immense peine. Une larme roula sur sa joue. Alyson aurait aimé être amoureuse de lui, rien que pour ne pas être face à un tableau si triste. D'une certaine manière, son âme d'artiste se réveillait. Elle avait presque envie de s'assoir et planter son chevalet dans le sable, pour immortaliser cette scène si poignante. A la place, une autre larme roula sur sa joue, tandis qu'elle s'avançait vers James. Elle se laissa tomber à genoux à côté de lui, ignorant la douleur causée par les grains de sable, et serra James dans ses bras. Quitte à être égoïste, autant l'être encore un peu en succombant à cette envie de serrer James dans ses bras. Le contact dura quelques secondes, ou minutes elle ne savait pas trop. Elle finit par le lâcher en lui faisant une bise dans les cheveux.

- Soit heureux.

Cela sonnait presque comme un au revoir aux allures d'adieu. Adieu à notre brève romance, au revoir à toi mon ami, je l'espère. Elle se releva, et cette fois-ci, s'éloigna sans se retourner. Alyson essuya ses larmes, et repartit en direction de la maison de James. Elle monta dans la chambre pour prendre ses affaires. Elle n'avait plus rien à faire ici. Long Beach n'était pas un labyrinthe, elle trouverait bien un hôtel. Dans la chambre, elle croisa Damon, qui n'avait toujours pas bougé. Il la regarda, sérieux. Même s'il ne le disait pas, il semblait tout de même lui en vouloir un peu ( enfin, je suppose qu'il réagirait comme ça hein ). Après tout, elle le comprenait. James était son grand frère après tout. Alyson regarda Damon, et baissa la tête. Mais pas baisser la tête comme quelqu'un qui se sent coupable, mais plus comme quelqu'un qui s'excuse. Si Alyson se serait prosternée, ça serait revenu au même. Excuse-moi d'avoir blessé ton frère. Excuse-moi de l'avoir fait souffrir. Toi aussi, pardonne-moi. Elle releva la tête. Bizarrement, dans la situation actuelle, mettre sa fierté de côté pour s'excuser ne la gênait pas. Surtout s'excuser pour ce qu'elle venait de faire. Elle attrapa ses deux valises, mais même s'il restait silencieux, Damon eut la galanterie de l'aider à tout emmener en bas. Une fois devant la porte, Alyson se tourna vers lui.

- Sois là pour lui, il en aura besoin je pense ... A bientôt, Damon.

Elle n'attendit pas de réponse et s'en alla. Elle vit la forme de James sur la plage, mais cette fois-ci ne s'arrêta pas. Elle sortit de l'allée pour prendre la route principale, et héla un taxi, en lui demandant d'aller à l'hôtel le plus proche et le plus confortable XD. Une fois à l'hôtel, Alyson demanda une chambre et fit monter ses affaires. Elle monta quelques minutes après, et s'assit sur son lit en soupirant. Casser avec quelqu'un n'était jamais facile, surtout si le quelqu'un était James. Cependant, elle se releva rapidement. Pour se changer les idées, elle décida de partir au cinéma.
Remember me, hein ? Si elle avait su que ça se finissait en queue de boudin comme ça, elle aurait choisi un autre film quand même.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   Dim 16 Mai - 8:48

(J’avoue xD
Il est déjà assez désespéré et t’as l’autre qui débarque là xD)

Elle regrettait… Hum, elle regrettait. Si elle savait à qu’elle point lui il regrettait. Si elle savait à qu’elle point il aurait aimé ne pas tomber amoureux. S’il avait su… Quelque part, il avait envie dans rire, de son moquer. De faire comme si rien ne s’était passé, de tourner la page, de changer de chapitre et d’effacer Alyson d’un seul coup. Mais bordel, se rendait-elle compte de ce qu’elle faisait en le prenant dans ses bras ? Il aurait dû se sentir chanceux, énormément chanceux de pouvoir partager cette dernière étreinte avec elle, alors qu’il sentait qu’elle le quittait… Il aurait du en profiter, une dernière fois… Pour la dernière fois, il aurait pu la toucher, la sentir… Au lieu de cela, il n’avait pas bougé. Il n’avait pas prononcé le moindre mot, pas émit le moindre son et l’avait laissé partir.
James redressa la tête et se mit à rire, un rire amer. Pas le genre de rire que l’on avait quand on n’avait en temps normal. Le genre de rire qui prouvait que l’on riait pour de faux, que l’on faisait exprès, que l’on caché notre mal…Il continua à rire, puis sans même qu’il s’en aperçoive, les larmes se joignirent à son rire.

-Heureux, tu veux que je sois heureux ?! Regarde-moi… Regarde-moi… Je ris.

Il était conscient qu’elle n’était plus là et qu’elle ne pouvait plus l’entendre. Il était conscient aussi que les gens autour de lui devaient le trouver bizarre. Mais il s’en fichait bien. En un dernier rictus, il se tut et laissa couler les larmes en silence. Il regardait les gens passer sans vraiment les regarder. Il sentait les vagues mouiller le bout de ses pieds, sans vraiment les sentir. Il respirait l’air pur, sans vraiment la respirer.
James n’avait plus aucune notion du temps, il ignorait depuis combien de temps Alyson était parti, et depuis combien de temps il était assis là. Tout ce qu’il savait c’est qu’il ne parvenait plus très bien à distinguer ce qu’il y avait autour de lui. La nuit l’en empêchait. Alors qu’il s’était habitué à n’entendre que le bruit des vagues se crachant sur le sable, il fut surpris d’entendre des bruits de pas et des murmures dans son dos. Deux personnes, l’une vint s’assoir à sa gauche, tandis que l’autre vint s’assoir de l’autre côté et le prit dans ses bras. Il reconnut le parfum de sa petite sœur. L’autre à côté était sans doute Damon…

-Papa est parti. Une urgence… Il compte rentrer dans deux jours, et il espère que tu seras toujours là quand il rentrera… Il veut te parler…

-Maman est partie à Paris… Chez une soi-disant amie…

Pour toute réponse, il hocha la tête et resta muet.

-Elle… Elle m’a dit d’être là pour toi…

James fit une petite moue. Elle voulait prendre soin de lui à distance ou quoi ? Pour la première fois depuis qu’il avait rit, il ouvrit la bouche pour parler.

-Et tu vas le faire ?

-Oui.

-Je vais partir d’ici… Et toi tu es coincé là, alors comment ?

-Tu vas retourner à New-York ?

-Je n’sais pas.

-Je pensais que… Plus rien ne me retiens ici… Papa et maman ne sont jamais ici, je n’ai pas de copine, pas de job, rien… Et à la rentrée prochaine, je vais à l’université…Il marqua une pause. Je pensais que… Je pourrais venir habiter à New-York avec toi.

Il y a quelques jours, si Damon lui avait pausé la même question, James lui aurait sans doute rit au nez et aurait finit par lui demandé si s’était une blague. Mais là…

-Et Abby ?

-Je sais que je suis jeune… Et que moi, je n’ai pas encore l’âge d’aller à l’université… Mais j’aurais bien aimé venir avec. A quoi ça me sert de vivre ici, alors que je suis toute seule. Je ne vois jamais personne… C’est comme si je n’avais pas de famille.

-Si tu viens à New-York, tu seras loin de papa et maman. Tu ne verras pas souvent Damon et moi je serais beaucoup à l’université…

-Mais au moins, je serais plus près de toi qu’en restant ici.

James resta silencieux, pesant les pours et les contres. Il se demandait comment serait ça vie avec Damon et Abby dans le même appart… La place n’en serait pas un problème, mais vivre avec ces deux là… Bah, il l’avait bien fait pendant 18 ans, alors pourquoi ne pas continuer ?

-Alors ?

-Alors… Si on allait faire vos valises ?

Abby se leva d’un bon et tira James pour qu’il en face de même, elle lui sauta u coup, tout en riant. Mais Damon vint le prendre dans ses bras. Puis se tournant pour rentrer à la maison, il se mit à parler…

-Ahah, les New-Yorkaise sont à moi !
-Oh Damon…
-Bah quoi ? Si j’vais habiter à New-York et que j’me tape pas une New-Yorkaise c’est qu’il y un problème…
-Tu pourrais éviter de parler de ça devant James
-Bah quoi ? il a l’âge de parler de cul… Par contre toi la môme…
-Pas ça crétin ! Tu sais à cause de…
-Oooh… James tu... ?

Il avait beau avoir le cœur en milles morceaux, il avait beau ne plus avoir envie de vivre. James ne pu s’empêcher d’étirer un mince sourire en entendant son frère et sa sœur. Il respira un bon coup. S’était peut-être ça sa nouvelle vie… Vivre avec sa petite sœur et son frangin. Il n’aurait peut-être pas besoin de partir loin de New-York…

-Je te présenterais toutes les nanas que je connais...


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Californie here we come. [Alyson]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Californie here we come. [Alyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Dead :: 
Archives
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit