AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations Diverses
  • Ce forum est déconseillé aux moins de 12 ans.
  • La violence, le sexe,  ou l'homosexualité est autorisé du moment que ca reste dans le raisonnable.
  • Nous demandons des avatars de taille 200*400
  • Le langage SMS est formellement interdit.
Navigation
Crédits
Forum fondé par A.Gauthier
Graphisme et codage par  A.Norkel
forum dirigé par L.Llewyn, B.Taylor et A.Norkel
Forum modéré par D.O'Leary
Toute reproduction partielle ou complète est interdite sans autorisation des créateurs.

Partagez | 
 

 La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Dim 25 Avr - 14:51

Pourquoi tant de personnes aimaient cette ville, New-York? Qui avait-il de beau dans une grande ville comme celle ci, polluée a souhait, avec des habitants plus détestable les uns que les autres? Franchement, pourquoi une telle ville était encore habitée? Ou étaient passé ces petits villages d'anciens films, ou les habitants se connaissaient tous, et vivaient dans a joie et la bonne humeur? Au oubliettes, la technologie et l'argent avait tout perverti. Mais voilà aussi ce qui rendait cette ville si magique. Tout était possible avec de l'argent a New-York. Voilà ce qui la rendait si impressionnante, le luxe qu'elle pouvait offrir. Et de l'argent, ça tombe bien, Brian en avait. Au lieu de rester enfermé a l'université, ou dans un bar avec ses amis, ou tout simplement rester a New york city, Brian décida de prendre sa voiture et de partir une après midi, seul. A environ une heure de route se trouvait un coin qu'il adorait pour sa tranquillité, surtout lorsqu'on avait plein de choses a pensée. Apres ce qu'il s'était passé le jour de l'anniversaire d'Alyson, on peut dire qu'il ne faisait que se torturer les méninges. Arrivé a Seneca Lake, tout était la, comme prévus. Aaaaah l'argent de maman, l'argent de papa. S'ils savaient que celui venait de servir a faire livrer un piano au bord du lac , ils feraient bloquer leur carte bancaire. Quoi que, ce n'étaient pas un achat tout a fait idiot, puisque Brian avait suivit des cours de piano dans sa jeunesse pour le plaisir de sa chère maman qui trouvait, je cite, «  si mignon de le voir assis en train de laisser échapper son génie du bout des doigt ». Peut-être voulait-il se prouver que ce n'était que ca qui lui échappait, parce qu'en ce moment, il avait l'impression que c'était tout sauf du génie. Des conneries surtout. Enfin bref , il n'était pas la pour se lamenter, mais pour se changer les idées, et jouer tranquillement. Certes la fac avait un piano, mais bon, Brian voyait toujours tout en grand x) Et puis, l'université n'aurait pas appréciée qu'on sorte l'instrument dans le parc.
Il s'installa, et échauffa ses doigts sur les touches d'ivoires noires et blanches, jouant plusieurs mélodies connues, puis finalement, il décida de laisser libre court a son imagination. C'était tellement apaisant de jouer ce qu'on ressent, de le dire, sans le dire. Libérateur, voilà ce que c'était.

https://www.youtube.com/watch?v=EkH8B1dWMic&feature=related ( gna gnaaaaaa xD )


Nothing will be the same


Dernière édition par Brian Taylor le Ven 21 Mai - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Dim 25 Avr - 16:13

    Seneca Lake. S’est un endroit qu’elle connaissait tellement bien et tellement mal à la fois. En fait, elle n’y avait jamais mit les pieds. Comment aurait-elle pu ? Quant on se prostitue, on pense à autre chose qu’un endroit calme et magnifique. Et quand on ne se prostitue plus et qu’on devient riche, on prend goût à faire les boutiques de luxes, étudier dans une université de fils à papa et fréquenter ses fils à papa qu’on à tant haït avant… Du coup, non on n’a pas le temps, vraiment pas le temps de se pauser un moment et de ramener ses fesses à Seneca Lake. Et vous savez quoi ? On a encore moins le temps quand on s’appelle Liv Llewyn. Parce que, quand on s’appelle Liv Llewyn, on veut tout faire tout bien, et on finit par toujours tout louper. Et au final, on fait rien. (Vous comprenez ? xD). Prenons par exemple la fois ou Liv avait voulu réfléchir pendant la nuit et prendre l’air… Quelle merveilleuse idée quand on sait que la secte est reine la nuit au sein de l’université. Liv avait réussit à s’échapper, et elle se demandait encore comment elle avait eu la force de s’enfuir. Heureusement que Jarod avait été là. Tiens en parlant de Jarod… Liv avait voulu bien faire en jouant les Mme je mange tout dans un resto hyper luxueux. Et tout ça pour finir aux urgences à cause d’une saleté d’allergie au thon… Mouhaha. Liv faisait toujours tout de travers. Tiens, parlons aussi d’la fois ou la miss s’était ramassé la gueule dans l’a bibliothèque, devant tout le monde et pour atterrir sur Le beau gosse du lycée… Bon ok, là elle avait finit dans son lit. S’était pas une catastrophe, loin de là… Mais bon, tout ce que Liv entreprenait que se soit simple ou pas finissait par finir mal. En gros, Liv avait une vie pleine d’action et de rebondissement. (J’suis même plus sur que ça ai un rapport avec mon début –‘)

    Uhm… Bref la Liv en ayant marre de se crouter la gueule en publique, de devenir rouge à cause du thon, ou de se faire agresser en pleine promenade nocturne, elle décide d’aller dans un endroit qui l’a toujours fait rêver. Enfin, non ça l’a jamais fait rêver, mais bon… C’est Liv quoi xD. Donc je disais, un endroit qui l’a toujours fait rêver… Seneca Lake. Une heure de route, sur sa jolie petite deux roues… Et hop. Loin de l’université, loin de tout le monde. Même de Jarod. En fait, elle se demandait pourquoi elle ne lui avait pas dit qu’elle était là… Et faire une virée à Seneca Lake toute seule était une merveilleuse idée pour remplir les pages vierges de son carnet à dessin. C’est que ça faisait un petit bout de temps qu’elle n’avait plus dessiné, pourtant s’était sa filière… Le dernier dessin qu’elle avait réalisé daté de février et il s’agissait d’un portrait de Camille. Et elle en avait déjà au moins 5 ou 6 des portrais de Camillle, il fallait absolument qu’elle change de registre et trouve une autre source d’inspiration.
    Elle resta un moment silencieuse dans un coin, le dos au lac à observer se qui se passé autour d’elle en train de mordiller son crayon de papier… un monsieur en train de marcher avec sa canne, non… Un gamin en train de faire voler son avion téléguidé, non plus… Elle était prête à remballer ses affaires quand elle entendit une mélodie s’élevait et briser le silence. Du piano. Elle se tourna et vit un garçon assis devant un piano en train de jouer. Un piano en plein air ? Et comment avait-elle fait pour louper ça ? Elle l’avait son sujet… elle l’avait son nouveau modèle. Liv l’observa un moment puis fit glisser son crayon sur sa feuille blanche. Un trait, puis un autre… Encore un autre, jusqu’à former une copie conforme de ce qu’elle avait sous les yeux. Un jeune homme jouant une magnifique et douce mélodie.
    Ne pouvons résister à al tentation, la jeune brune s’approcha, son carnet à dessin avec elle et s’arrêta à côté du piano. Elle laissa le garçon jouer un moment puis finit par prendre la parole.


    -C’est tout simplement magnifique… Et apaisant. C’est… Waouh ! Tu joues drôlement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Dim 25 Avr - 16:42

A quoi pensait Brian lorsqu'il jouait ? Alors lorsque c'était un morceau connu, il pensait aux notes xD Oui, enfin les premières, et après c'était naturel. Et lorsqu'il jouait en improvisant? Étonnamment, il ne pensait a rien. Enfin pas exactement. D'habitude, il s'inspire de ce qu'il vit, et les adeptes de piano pourraient presque comprendre l'histoire de ses mélodies, quoi que, chacun y voyait l'histoire qu'il désirait. Mais là, il ne pensait a rien. A rien qui puisse lui déplaire, en faite, d'ou la légèreté de la musique. Il songeait au fait que Seneca Lake était un endroit presque magique, et que s'il le pouvait, il y laisserait son piano, et y viendrait peut-être un jour avec Alyson, faire un duo. Il ferma les yeux, un sourire aux lèvres en pianotant la musique qu'il avait en tête. En fermant les yeux, c'était comme si tout pouvait devenir un jour possible, et surtout comme si rien ne pouvait bousculer son monde rêvé. Rien, excepté un compliment.
Il s'arrêta et ouvrit les yeux, dévisageant la jeune femme. Ok, c'était absolument impoli, il en était conscient. Mais bon, imaginez le truc quand même. Seul au monde, avec sa musique, il se laisse aller, confie a ses doigts ses moindres secrets, et là, surgit de nulle part, une belle brune. Donc c'était quoi le trip? Hallucination auditif troublant le visuelle ou ..? Bizarrement, il se sentit comme agacé. Agacé que quelqu'un vienne brisé ce monde ou il se voyait dejà avec sa Brune a lui. Il continuait de la regardé, et fini par dire, en tapant du bout des doigts quelques touches.

- Mhh mhh... ben.. c'est cool merci...

Et ben, il devait semblé super sociable le Taylor là. Bah elle se ferait une explication sur le pourquoi de la chose, pourquoi il jouait seul x) Il avait p'tetre pas d'ami xD
Bon, non, ce n'était pas dans sa nature d'être si froid au premier contact, il releva alors son regard sur elle et lui fit :

- Hum, j"me permet de te tutoyer, puisque-tu l"fais. Désolé,je pensais a deux ou trois trucs, tu m'as juste sorti d'ma pensive un peu brutalement. Alors heu, merci vraiment pour le compliment, j'savais pas que j'avais un public, sourit-il. Enfin, une personne, c'est le début de la gloire, plaisanta-t-il ensuite.

N'empêche, elle sortait d'ou cette fille ? se demandait-il. Peut-être était-elle de la région. En la regardant d'avantage, il remarqua dans ses mains un carnet de dessin.

- Oh, souffla-t-il en le lui dérobant en souriant. Tu as "profité de mon art" a mon insu, oeil pour oeil, art pour art, fit-il en ouvrant le carnet.

Il aimait beaucoup observer le travail des autres, pas pour le juger, juste parce qu'il adorait le dessin autant que la musique, mais qu'il avait arrêté a la mort d'une de ses meilleures amies, ayant perdu toute envie de représenter le monde dans son meilleur jour. Les quelques dessins qu'il avait fait n'était plus que des croquis sombres et angoissant.

- J'aime beaucoup ta façon de faire. Très joli... surtout ce dessin, plastronna-t-il en montrant un jeune homme jouant du piano au bord d'un lac, se reconnaissant.

Il se mit a rire et lui rendit son carnet en souriant.

- J'ai essayé de trouver un dessin signé, mais tu n'en a identifié aucun. Tu t'appelles ... ?


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Dim 25 Avr - 18:39

    Les yeux fermés, il les rouvrit et la regarda avant de répliquer un truc vraiment pas cool. Enfin, non ce n’était pas que s’était pas cool, s’est juste qu’elle s’attendait à autre chose que « Mhh mhh... ben.. c'est cool merci... ». Bon ok, s’était pas sympa de sa part de le déranger alors qu’il était à fond dans son morceau de piano… Mais quand même. Et si ça se trouve, s’était sa nature d’être comme ça au bonhomme. Sa réaction n’avait strictement rien à voir avec le fait que Liv l’avait déranger. Il était juste pas sympa et il avait pas de pote. Mouhaha, ce qui expliquerais beaucoup de chose… Monsieur joue du piano, tout seul, les yeux fermés en pensant à un monde meilleur, avec des amis… Si, si.
    Il prit la parole et… Oh alors s’était ça. Ca deuxième hypothèse s’avérait donc fausse. Il pensait, s’était tout. Et elle l’avait embêtait alors qu’il pensait… Elle l’avait tutoyé ? Uhm, elle n’avait même pas remarqué. S’était une habitude. Quand elle jouait les filles dure dans la rue, elle tutoyais tout le monde. Une bonne vieille habitude qu’elle n’avait pas perdu… Sauf que d’habitudes s’était suivit d’un langage de rue et d’insultes… Elle avait fait un effort en politesse.
    Finalement, elle eu un sourire à sa blague.

    -Il y a un début à tout… Et j’suis certaine que je n’suis pas la seule à apprécier ce que tu fais…

    La jeune femme sourit et sans même qu’elle ait le temps de réagir, il lui prit son carnet de dessin. Elle ne dit rien. N’empêche que ne s’était pas cool, il y avait des dessins très personnels. Ian nu. Sa demi-sœur… Arielle et elle. Sa façon de voir Jarod… Ses souvenirs d’Hakim. Même un autoportrait d’elle du temps ou elle gagné sa vie grâce à son corps. Hakim avait jugé de prendre une photo, et elle en avait fait un dessin… Bref, ce carnet, ces dessins… S’était un peu sa vie. Même s’il y avait des dessins qui n’avait rien à voir avec elle. Comme celui qu’elle venait d’exécuter. Liv hocha la tête quand il mentionna son dessin, tout en priant pour ne pas qu’il voit tout. Il se poserait des questions s’il la voyait en tenue légère… Et il se poserait des questions s’il voyait Ian nu. Enfin, non peut-être pas pour Ian. Comment connaitrait-il Ian Armstrong ? Seneca Lake était à 1 heure de route de la NYU, alors… Non.

    -Merci… Tu ne m’en veux pas de t’avoir dessiné ? Tu… euh… n’étais pas censé voir ça.

    Elle eu un petit sourire tout timide. Puis à sa dernière remarque hocha la tête. Elle signait tous ses dessins sur feuilles, mais jamais celui de son carnet. S’était un truc comme ça… Il y avait les dessins qu’elle montrait à tout le monde dans son classeur et ceux qu’elle gardait pour elle. Et puis elle ne jugeait pas nécessaire de signer des dessins qu’elle seule verrait. Enfin non, maintenant, elle n’était plus seule. Et sa façon de dessiner et de voir les choses montrait facilement qu’il s’agissait du Liv Llewyn et pas du n’importe qui.

    -Liv. Liv Llewyn. Et pourrais-je savoir le nom de celui qui m’a servit de modèle ?
Revenir en haut Aller en bas
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Dim 25 Avr - 21:39

Pouvait-on vraiment en vouloir a quelqu'un d'avoir fait un portrait de soi? En tant que " dessinateur " Brian connaissait la réponse, non. Au contraire, bien souvent c'était plutot flatteur. On ne dessine pas tout et n'importe quoi, parce qu'on sait dessiner et qu'une réalité s'offre a nous, juste sous nos yeux. Non, il faut avoir envie de la reproduire, d'immortaliser un moment précis, avec beaucoup plus de sentiment qu'une photo. Du moins, il préférait a l'époque, dessiner au lieu de photographier. Certes, ca prenait du temps, mais quand on aime on ne compte pas. Liv quoi? Llewyn non? Hum, temps qu'il connaissait le prénom finalement, le nom de famille, il s'en foutait un peu. Liv. Ok, mémorisé. Il remarqua alors qu'il était assis, et que, ça aussi c'était pas très poli. Disons que les convenances, en pleine nature, il ne les avait pas prit en bagage, il n'était pas censé croisé beaucoup de monde ici. Il se leva toute fois et lui répondit en s'appuyant contre le piano :

- Non non, ça ne me dérange pas j'en suis flatté. Moi c'est Brian. Enchanté. Tu.. tu veux t'assoir un instant?

Il lui désigna le siege sur lequel il était lui meme assit quelques minutes précédentes. L'avantage avec les tabouret comme ceux ci, c'est qu'ils étaient grand et y accueillait facilement deux paire de fesses. Donc en gros, c'était pas tant de la galenterie que ça, puisqu'il ne perdait pas sa place XD Et puis d'un coté pratique, mieux valait pour lui qu'il joue bien installer, jouer debout c'était pénible, et ça faisait mal au dos, alors bon.
Un truc l'avait perturbé lorsqu'il avait jeté un coup d'oeil au dessin. Il lui semblait bien avoir reconnu Jarod. Peut-être un type qui lui ressemblait tout simplement? Non parce que sérieusement, quelle était la probabilité pour qu'il rencontre quelqu'un de NYU alors qu'il avait entre guillemet, fuit l'université pour l'après midi? 5% ?
Il reprit place sur le fauteuil, et continua a observer la brune. Qu'importait finalement, qu'elle le considère comme un parfait gentleman ou pas sérieux.. Le mec répondait assez brutalement, ne se présentait meme pas spontanément, et la dévisageait. Quel cumul. En plus de ça, il ne se gênait pas pour ouvrir son carnet. Il aurait frappé la personne qui aurait fait la meme chose, c'était ça le pire. Parce que dans son carnet de dessin, il y avait tout ce dont il ne parlait pas, imagé et commenté. Sa putain d'intégration a la secte, son coup de foudre, ses coups dur.. bref, un vrai journal de gonzesse xD Bah, l'inconvénient d'avoir été élevé par une femme sans doute.
Stoppant son analyse sur cette Liv, il lui fit, repensant a ce qu'elle avait dit juste avant :

- Je n'étais pas censé voir ton carnet, mais tu le laisse a porter de main en même temps. Si tu as réellement des choses a cachés, arrange toi pour ne pas les exposés a proximité de personne dont tu ne connais rien, il s'avère que je suis malheureusement pour toi très curieux. Hum, puisque tu dessine en " secret " j'imagine que tu en as beaucoup et n'aime pas en parler, je me trompe? Il sourit. Sa voix n'avait rien d'agressive, plutot posée, voire douce. En faite, elle lui faisait pensé a lui un peu. Je te propose un jeu. Je te pose une question, tu me donne la réponse... et évidemment, on inverse les roles, sinon, rien d'intéressant pour toi, plaisanta-t-il avec un sourire charmeur, mais involontaire. De toute façon, tu ne me connais pas, je ne te connais pas, on se reverra jamais et je déteste ne rien savoir d'une personne, alors bon. .. Partante? Je te laisse meme la première question.


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Mar 4 Mai - 17:54

Une chance pour lui, elle était dans un bon jour. Dans un de ces jours ou malgré les mauvais coups, elle ne bronchait pas et ne s’énerver pas. Sinon, elle serait certainement déjà sur lui ou alors en train de lui lancer des insultes dans tous les sens. A cette pensée, Liv eu un sourire. Qu’est-ce qu’elle pouvait se montrer étrange et sauvage parfois… Sans doute dû à son passé.
Brian, oui parce que c’est ainsi qu’il se présenter lui proposa de s’assoir à sa place en face du piano. Elle ne refusa pas, mais ne répondit pas pour autant. En fait, elle ne savait pas. Elle ne savait pas si elle devait rester ou bien repartir dans son coin. Continuer à discuter avec ce Brian qui avait tout l’air d’un mec bien.... Ou partir ? Certes, il avait l’ai bien. Mais, juste l’air. Rien ne lui prouvait qu’il était bien. Et elle avait prit pour habitude de ne jamais se fier aux apparences, ni à la première rencontre…

-Tu n’as pas tort… Mais en principe, les gens ne m’arrachent pas mon carnet des mains.

Elle prit le temps de réfléchir avant de répondre à ses autres questions. Oui elle en avait des secrets. Comme tout le monde, non ? Mais en y réfléchissant bien, la vie de Liv était faite de mensonge et de secret. Uhm… Mais les déballer à Brian serait-il bien ? Elle en doutait. Et si elle les lui disait, ce ne serait plus des secrets, hein ? Et, encore ce n’était pas le plus grave… Elle avait toujours eu peur de dire qui elle était. En y réfléchissant bien, seul Jarod, Arielle et Camille était vraiment au courant. Personne d’autre. Oui, parce qu’elle avait peur que les autres la jugent par son passé…
Néanmoins, la jeune brune hocha la tête et s’assit à côté de Brian. Liv pausa ses doigts sur les touches. Et, au lieu d’appuyer pour joueur une douce mélodie, elle caressa les touches. Uhm. Elle s’arrêta consciente que son geste devait être bizarre puis se tourna vers Brian.

-Alors… Pourquoi es-tu là ? Pourquoi joues-tu seul au beau milieu de l’herbe au bord d‘un lac une douce mélodie ? Quelque chose te tracasse ?
Revenir en haut Aller en bas
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Ven 7 Mai - 22:15

Il observa son interlocutrice du coin des yeux lorsqu'elle caressait les touches de piano. En faite c'était ses doigts qu'il observait, en haussant un sourcil, puis il la regarda avec un petit sourire l'air de dire " mais qu'est ce que tu fou x) " .
Cette fille avait un truc bizarre, mais intriguant, pas effrayant, meme plutot sympathique. Quand elle lui posa sa question, il sourcilla brièvement et arrêta de jouer, passant alors une main dans ses cheveux en répondant de manière tres intelligente :

-Heu.

C'était une bonne question. Pourquoi était-il là. Non en faite il le savait, la réelle question c'était, devait-il dire ca a une inconnue? Parce que bon nombre d'amis ne le connaissait pas. Alors dire ça comme ca.. en même temps, il ne risquait rien a révéler un peu ses sentiments, ce n'était pas un secret d'état qu'il devait absolument cacher. La probabilité pour qu'il se revoit dans ce vaste monde était vague, et quand bien meme, la probabilité pour qu'il fréquente les meme personnes... fiou, n'en parlons meme pas x) Pour échapper a la réponse qu'il devait donner, il fit en pianotant une musique a suspense dans les graves :

- Hé, tu triche la, je crois compter 3 questions.

Il lui fit un sourire. C'était lui qui avait lancé l'idée du jeu, alors pourquoi essayer de perdre du temps? En regardant les touches blanches et noires, il commença :

- Et bien..disons que non rien ne me tracasse, j'avais juste envie de sortir un peu de cette bulle qui m'entoure, que je crèverais volontier. Juste une envie de recul pour comprendre ce qu'il m'arrive, ce que je fais de travers pour que tout tourne ainsi. Et la mélodie, si tu la trouvé douce, hum.. en faite je pensais à.. euh.
il rigola un peu. Tu vas trouver ça bête, moi je trouve ca ridiculement romantique.. je suis obsédé mentalement par mon ex, je pense a elle tout le temps, c'est l'horreur. C'est d'ailleurs a elle que je pensais quand tu es venu me voir, d'ou le fait que je t'ai parut légèrement agressif. Y"a que dans mes morceaux que je peux planer en pensant a nous.. tu vois c'est c*n, j't'avais prévenu, soupira-t-il. Très bien , a moi. Quand je dessinais j'avais tendance a faire très peu d'imaginaire, plus de réel, ce que je voyais, ce que je vivais.. ton carnet a toi, est composé comment? Tiré de ton propre vécu? Hum il me reste une question... Qu'est ce qui t'a donné envie de venir faire un tour a Seneca Lake?


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Lun 10 Mai - 18:02

Elle l’écouta sans un bruit. Et sans qu’elle ne s’en rende compte, ses doigts s’étaient remis à caresser les touches. Allez savoir pourquoi. Dans une autre vie, elle avait peut-être était pianiste hors paire. En tout cas, ça devait être une vie bien mieux que celle-ci. Car ses seuls talents dans sa vie présente, étaient de savoir dessiner, tout faire de travers et… Hum… coucher. Si on pouvait considérer ça comme un talent.
Bref… Récapitulons, il était là à jouer du piano au bord d’un lac en pensant à son ex. Et il trouvait ça « ridiculement romantique » ? Elle avait envie de lui rire au nez, s’était tout sauf ridicule. Au contraire… S’il était là en train de penser à son ex et de jouer quelque chose d’aussi beau rien qu’en pensant à elle, c’est qu’il devait l’aimer. Encore.
Elle lui poserait la question après… Pour le moment, elle devait tenir son engagement et répondre à son tour à ses questions. Uhm… son carnet ? Liv réfléchit un moment pour préparer sa réponse. Puis stoppons sa main sur les touches, elle prit la parole.

-Mon carnet… Et composé de choses importantes pour moi et de choses totalement hors sujets. Dans ce carnet je dessine les choses que j’ai envie de garder uniquement pour moi. Ou pour les personnes que j’autorise à regarder… Ou els personnes qui le regarde sans me demander, lâcha-t-elle en un sourire. Tout ce qui est présent dans ce carnet est réel, je n’ai rien inventé. Il y a de nombreux portraits de personnes que j’apprécie. Ma demi-sœur, par exemple, mon petit ami ou alors ma meilleure amie… Des dessins personnels. Il y en a d’autres encore plus personnels. Elle sentit ses joues rougir. Mais bon, qu’est-ce que ça pouvait bien lui coutait de raconter ça ? Elle ne le reverrait sans doute jamais ce Brian… Uhm… Tu as sans doute dû voir un homme nu… C’est un homme avec qui j’ai couché, un coup d’un soir qui m’avait beaucoup marqué... Ou alors une femme en tenue très légère dont le visage était cachée… S’était moi. Voilà.
Et, comme je l’ai dit précédemment, il y a d’autres dessins qui n’ont rien de personnels. Par exemple toi, en train de jouer du piano… Je trouvais juste cette scène magnifique, j’ai donc décidé d’immortaliser le moment
. Elle marqua une pause, puis reprit. Tu sais que tu es le seul à avoir vu ses dessins ? Je ne les ai montrés à personne pour le moment. Bien sur mon copain à vu beaucoup de mes dessins, mais il en connait même pas l’existence de ce carnet…

Elle se tut, réfléchissant à la réponse qu’elle pouvait donner à la dernière question, estimant avoir était suffisamment claire pour les deux premières. Seneca Lake. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle avait entendu parler de cette endroit étant jeune et que ça la faisait rêver. Oui de la verdure et un simple lac la faisait rêver. Mais elle n’avait jamais eu l’occasion et le temps de venir… A part aujourd’hui.

-Pourquoi je suis venue à Seneca Lake ? Et bien… Je suis née à Brooklyn et j’ai passé la majeure partie de ma vie à vivre soit dans la rue ou alors dans un appart crasseux. Disons que Seneca Lake me faisait rêver… Je n’avais ni les moyens, ni le temps de venir.
Aujourd’hui, j’avais les deux. Et j’avais besoin d’être seule… L’université ou je suis n’est pas très calme. J’ai donc pensé à Seneca Lake. Et j’étais tellement occupée ces derniers temps...


Elle songea à son agression, Jarod, plus de nouvelles d’Arielle, sa demi-sœurs, Charlie introuvable.

-… que je n’ai pas eu le temps de beaucoup dessiner. J’me suis juste dit que Seneca Lake devait être un endroit magnifique à immortaliser… Voilà… Alors, c’est à mon tour ?

Liv réfléchit un moment puis formula sa question :

-Tu as dit que tu jouais en pensant à ton ex… si tu joues quelques d’aussi joli en pensant à elle. C’est que tu éprouves toujours des sentiments pour elle ? Tu l’aimes encore ? Dans ce cas, pourquoi ne vas-tu pas le lui dire ? A moins que se soit déjà fait… Qu’est-ce qui te retient ?

Liv eu un petit rire.

-Et cette fois… Sa fait 4 !
Revenir en haut Aller en bas
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Mar 11 Mai - 18:15

Brian se montrait très attentif, même si ça ne se voyait pas au premier abord. C'était a la fois une qualité et un énorme defaut chez lui, ça. Le fait de tout entendre, une qualité, mais de ne pas le montrer, un défaut. En faite, il avait du mal a croire que le seule moyen d'écouter quelqu'un était de ne plus rien faire, en le regardant droit dans les yeux. Et malgré ce qu'on peut dire a ce sujet là, un homme sait faire plusieurs choses a la fois !
En revanche, il ne se montrait pas non plus impoli, c'est a dire que lorsqu'elle répondit a ses questions, meme si il pianotait a l'aveuglette, il ne jouait pas dans les ton graves, au contraire, il appuyait les touches "aigues", ne produisant qu'un faible son. C'était peut-etre nerveux, qui sait. Disons plutôt, comme un tic. Comme quelqu'un qui ne peut pas s'empêcher de tripoter ses doigts en parlant, ou de bouger.
Il esquissa un petit sourire désolé, quand elle parla du fait qu'il était du seul a avoir , parce qu'en faite, c'était pas exactement comme si elle le les lui avait réellement montré. Il comprenait sa réaction premiere, celle qui l'avait froissée. Elle était tout a fait légitime. Cette fille avait une espèce d'ora mystérieuse autour d'elle, des secrets qu'il avait envie de connaitre, bizarrement. il avait presque envie de connaitre son passé, et meme son présent. Pas parce qu'elle venait de dire qu'elle avait des portraits d'elle nue et qu'elle avait coucher avec un mec comme ca. Non mais sérieusement, c'était pas pour ça hein xD Juste par curiosité, savoir ce qui l'avait poussé a se dessinée nue. Elle aimait peut-etre tout simplement son corps, qui sait. Et puis, il n'y avait rien d'étonnant au fait qu'elle ait juste des plan cul, ça arrive a tout le monde hein. Peut-etre qu'en faite, il voulait savoir tout ca, juste parce qu'elle avait rougit. Elle s'était empourprée juste en évoquant des souvenirs, ça, désolé, c'était intriguant.
Il écouta les questions qu'elle lui renvoya. s'attendant un peu a ce genre d'interrogatoire. Il venait de lui dire qu'il pensait a son ex, alors en tout etre vivant, humaine d'autant plus, elle était poussée a vouloir, tout comme il le desirait , percé les secrets de l'inconnu devant soi. Il rigola a sa remarque quant au 4 questions.

- Certaines personnes ont du mal a respecter les règles a ce que je vois x) il lui fit un sourire. Et bien, disons que lorsque tu aimes quelqu'un au point de pouvoir tout lui donner, même ta vie si cela devait se produire, et je ne dis pas ça pour faire l'amoureux idiot, tu as tendance a t'accaparer en meme temps sa vie a elle. Comment expliquer ça... bah, si tu lui laisse ta vie entre ses mains, tu as envie qu'elle s'en occupe comme il se doit, et du coup, si la sienne n'est pas rose, tu te sens coupable, comme si tout était de ta faute. C'est mon plus gros défaut, je serais capable de culpabilisé si elle venait a tomber sous mes yeux avec des réflexions betes, pourquoi je n'ai pas vu ce caillou avant elle, pourquoi je n'ai pas reussi a la rattraper, pourquoi pourquoi pourquoi.. il sourit de facon moqueuse, envers lui, une sorte d'auto-dérision.
Enfin le fait est que j'ai beaucoup de mal a ne pas me sentir coupable de tout ce qui est arrivé a mon ex, et je me dis qu'en plus de ses soucis, en lui confiant ma vie, je lui confie en meme temps les miens, et je lui en apporte meme en plus, alors a l'époque, j'ai cru que la meilleure solution était de la quitter. Ma vie n'aurait plus aucune influence sur la sienne, une sorte de libération pour elle tu vois... sauf que plus j'y pense, plus je me dis que c'était l'erreur de ma vie; de faire ça. Je n'arrive juste pas a vivre sans elle, elle m'omnibule a chaque instant, meme lorsque je joue. Seulement, ce plan idiot que j'avais mis au point lui a fait perdre toute confiance en moi, et puis, meme apres coup, j'ai persisté a penser que je n'étais pas une personne bien pour elle, et lorsqu'elle aurait sans doute eu le plus besoin de moi, j'ai déserté, et on peux dire que je l'ai poussé avec force dans les bras d'un autre.. Donc oui, je le lui ait dit, et a vrai dire, moi, il n'y a rien qui me retienne. C'est plutot elle et ses sentiments pour l'autre idiot ( muhaha xD ) qui l'empeche de revenir, et la confusion dans laquelle elle doit etre doit jouer pas mal en ma défaveur.

Il soupira et comme s'il n'avait pas envie d'entendre de quelconque remarques soit allant dans son sens " oh mon pauvre" ou le cassant " espece de c*n t'as vraiment fait d'la merde, heureusement qu'elle est avec quelqu'un d'autre maintenant" il continua immédiatement pour ne pas laisser de choix de partie a Liv.

- Il n'y a rien de mal dans ce que je vais dire, mais ouais, j'imagine qu'a Brooklyn, une université calme ca doit pas etre facile a trouvé, je savais meme pas qu'il y en avait une, s'pour dire x) J'dis bien qu'il n'y a rien de mauvais, parce que meme dans les coin huppés les universités ne sont pas très calme, la mienne, tu n'peux meme pas imaginé les trucs qui s'y passe, c'est assez dingue l'engrenage des évènements sur les gens. Enfin bref, les questions maintenant. T'as quel age au faite? je taperai facilement dans la vingtaine, mais j'ai du mal a deviner combien exactement. T'as dis avoir manqué d'argent, mais plus maintenant, il t'es arrivé quoi ? Tu fais souvent ca, des coup d'un soir? fit-il avec un clin d'oeil avant de rire, non non réponds pas a ça, c'était une blague.


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Ven 21 Mai - 18:13

Elle eu un petit rire quand il commenta le fait qu’elle ne respectait pas les règles. Liv n’avait jamais prit la peine de respecter quoi que se soit, alors pourquoi commencer aujourd’hui ? Elle avait passé le plus clair de sa vie à vivre dans un monde ou la seule règle était « Faire tout et n’importe quoi pour vivre ou plutôt, survivre ». Elle avait eu la chance de se faire trois merveilleux amis qui avait été dans le même cas qu’elle et l’avait pourtant aidé. Pourtant, elle avait toujours su qu’elle ne pouvait faire confiance à personne… Elle vendait son corps et gardait l’argent pour elle. Ca avait été son seul moyen d’être en vie.
Certes quand elle était soudainement devenue riche, elle avait donné une partie de sa fortune à ses 3 amis en questions. Ils avaient été là pour elle, ‘lavait défendu et l’avait aidé, elle leur devait bien cela… Elle avait aussi donné de l’argent à ses parents. Mais elle ignorait parfaitement ce qu’ils en avaient fait… Et à vrai dire, elle s’en fichait bien. D’après Camille, il vivait heureux… Cool alors. Ils pouvaient bien être en train d’agoniser au fond d’un carton, qu’elle s’en fichait. S’était cruel à avouer, mais s’était la pure vérité.
Bref, tout ça pour dire que Liv, n’était pas prête à respecter cette minable règle que Brian venait d’instaurer « 1 seul question »… Pfff… De toute façon, qu’elles les posent maintenant ou dans dix minutes, ça changé quoi ? Elle aurait tout de même la réponse, non ? Enfin x)
Liv l’écouta attentivement et remarqua qu’elle avait vu juste. Il était toujours amoureux de son ex. Mais apparemment son ex lui en voulait et était avec un autre mec, un idiot comme il l’avait dit… (Moi xD). Elle ne savait pas trop quoi lui dire. Elle n’avait jamais été très douée pour parler de ce genre de chose. Elle avait peut-être juste envie de lui dire d’arrêter de croire qu’il était fautif de tout… Il passait son temps à culpabiliser pour elle, et il ne devrait pas. Alors, elle préféra ne rien dire. Des fois le silence valait mieux que de sortir des idioties pas possibles. Et de toute façon, il enchainait déjà avec ses questions, sans doute qu’il en voulait pas qu’elle lui parle de ça. Elle prit donc la parole et se contenta de répondre à ces questions.

-J’ai 21 ans et je suis devenue riche par simple et pure chance. Faut dire qu’avant je n’étais pas très chanceuse, et un jour en me promenant dans els rues de Brooklyn. J’suis tout bêtement tombée sur un billet de loterie et un gagnant… J’ai eu du mal à y croire, c’est le genre de truc qu’on voit que dans els films ou les livres… Mais ça m’est vraiment arrivé. C’est donc avec cet argent gagné que j’ai pu m’inscrire à l’université… Et pas à Brooklyn, je vais à la New-York University. Et, dans el genre université j’ai déjà vu plus calme…

Liv eu un petit rire.

-Et… J’ai un petit copain maintenant… Alors non, les coups d’un soir, ça ne m’arrive plus… j’essaye d’être fidèle.

Coucher n’avait jamais été un souci pour elle. Elle aimait faire ça en fait. Même si au début ça l’avait répugnait de devoir faire ça avec des inconnus et de se faire payer, mais au fil du temps, elle avait trouvé ça banal… S’était un boulot comme un autre. Certes, le coup d’un soir avec Ian, elle ne s’était pas fait payer, s’était juste pour le plaisir. Et le temps ou elle se faisait payer, s’était du passé. Et elle ne comptait pas faire payer son propre petit copain, et de toute façon, elle n’avait plus besoin d’argent… pour le moment. Parce que depuis quelques temps, Liv avait remarqué, que malgré ses efforts, ça fortune commencé à diminuer… Elle n’en avait pas parlé à Jarod, il se sentirait obligé de tout lui payé, comme il le faisait toujours. Elle avait juste peur de devoir refaire comme avant…
Elle chasse ses mauvaises idées de son esprit et lui pausa ses questions à son tour.

-On ne va pas changer les bonnes habitudes… Les quatre prochaines questions sont : Et toi, tu as quel âge ? Ca faisait longtemps que tu étais avec ta copine quand tu as décidé de ne plus la faire souffrir ? Pourquoi passes-tu ton temps à croire que tu ne lui apporte que du mal ? C’est justement en l’ayant quitté que tu l’as fait plus souffrir, enfin c’est ce que je pense… Et… Elle prit un air malicieux, si tu m’as demandé si je faisais encore des coups d’un soir, c’est parce que t’es intéressé ?
Revenir en haut Aller en bas
Brian Taylor
Membre de la secte des Emeraudes
Membre de la secte des Emeraudes
avatar

Messages : 5722
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 29
Localisation : à l'Université

Personnage
Dortoir: n°3
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Sam 22 Mai - 16:30

Lorsqu'elle lui donna son âge, il se mit a sourire, presque satisfait d'avoir vu juste. Enfin, ça va quoi, il était resté vague quand même, et puis depuis un moment il savait repérer les filles majeures x) Enfin, quoi que. Alyson, elle, ne l'était pas. D'ailleurs a chaque fois qu'il y pensait ça l'amusait, avant d ele rendre nostalgique. Lorsqu'elle lui parla de ce ticket de loterie, il roula des yeux, très peu convaincu. C'était pas de la mauvaise foi hein, il n'avait pas espéré un truc plus croustillant, mais voilà, un billet gagnant. En faite, Liv' était une voleuse x) Si ca s'trouve c'était un clochard qui avait mit toutes ses économies dans ce jeu, et.. la crevure x) N'empêche que pour ramasser un truc par terre, c'est qu'elle devait vraiment avoir des soucis. Et puis il se dit qu'il devait peut-être la croire. Après tout une personne qui ment essaie de mentir sur un sujet facilement gobable. Pas sur un truc absolument incroyable. Sauf si elle pense qu'en mentant sur un truc impossible, la personne face a elle pensera que c'est tellement impossible que c'est vrai et que.. bon d'accord, il n'y avait que Brian pour avoir un esprit aussi tordu que ça.
Elle précisa être a la NYU, ce qui fit tilté Brian. ah ben, ils étaient dans la mêle fac en faite xD Quel sens du raisonnement quand même, chapeau l'artiste x)
Il esquissa un rapide sourire lorsqu'elle evoqua la quiétude de l'université semblant dire " tu m'étonne".
J'essaie d'etre fidele. Brian ne pu contenir un rire. Ca semblait si compliqué que ça pour elle ? J'essaie, ca faisait penser a une épreuve redoutable. J'essaie, mais je suis vraiment pas sur de tenir hein . Encore une fois, il ricana. Bon, il devrait eut-être envisager que cette fille soit sa soeur, ils semblaient avoir les même gênes.
Elle en vint aux questions, auquel il répondit après avoir rit de sa dernière question:

- Non non, c'était juste a titre informatif x) Remarque moi je n'ai plus besoin " d'essayer " d'être fidèle .. enfin bref. j'ai le même age que toi, je vais sur mes 22 enfaite. Je sais que je lui ait fait un mal irréversible en la quittant comme je l'ai fait, mais je pensait sincèrement que ce serait un mal pour un bien, qu'après ca, elle passerait a autre chose. Ca aurait pu marché, si a coté de ça, je n'avais plus eu du tout de contact avec elle, et encore moins pour essayer de reconstruire ce que j'avais démoli.. Ca ne faisait pas des années et des années comme beaucoup de grosse rupture, mais juste assez de temps pour que je réalise que c'est elle. Que c'est elle la femme de ma vie. J'ai eu beaucoup de meuf, mais elle c'était vraiment différent, j'ai remis tout mes principes idiots en question. Contrairement a moi qui ne lui apportait que du mal, elle, elle m'a rendu meilleur. Je sais pas si j'ai répondu a tout.. hum, a ben la raison du pourquoi je crois lui faire plus de mal que de bien, peut-être. Elle a eut de gros problème dans son passé, et je m'en suis mêlé, et ça a commencer la je crois. J'ai fait revivre les fantomes de son passé, et je les ait meme fait revenir en faite.. Et elle a prit de sacré coup dans le dos a cause de ça...

C'est vrai, quand ils s'étaient rencontré, Brian était allé tabasser son violeur, plus tard il était revenu, nouvelle bagarre. Puis quand il fut absent, Adam était revenu, elle s'était fait déshéritée par la suite. Après quoi, leur histoire d'amour avait été malmenée. Brian lui en avait voulu d'etre parti au canada comme ca sans lui dire quoi que ce soit, quand elle était revenu il n'avait pas été sympa avec elle pour pas perdre la face devant ses amis, et après, alors qu'elle lui avouait qu'elle l'aimait toujours, il lui lança en pleine figure qu'il ne l'avait jamais aimé et qu'il avait juste voulu coucher avec elle, cette fille qui se resservait tant a cause de son passé. Et quand elle fit sa fausse couche, il l'ignora presque. Non, Brian doutait de pouvoir un jour la retrouvé, il avait trop fait le c*n. Il n'était qu'un homme.

- enfin quoi que je fasse alors que je crois faire bien, je me plante royalement.

Il appuya ses coudes sur le piano, produisant un son désordonné, et appuya sa tete contre ses mains, l'air pensif, et tourmenté. Âpres une longue inspiration, il se redressa.

- Bien bien bien.. tu veux faire quoi plus tard? Parce que si tu fais des études supérieures, j'imagine qu'il y a un objectif a atteindre a la clé. hum, Si tu pouvais retourner en arrière, tu changerais quel détail de ta vie et pourquoi? Qu'a-t-il de perfectible? Ah et pis maintenant que tu as un mec, qu'est ce qui te faisait aller ailleurs avant, et que maintenant, tu te crois capable d'être fidèle ? Et ne me répond pas un truc bidon tel que "l'amouuur" pour éluder la question en un rien de temps.


Nothing will be the same
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/anais.munzenmeyer?ref=name
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   Sam 22 Mai - 18:44

Elle eu un sourire en l’entendant. Puis fit une petite moue déçue.

- Alors, je ne t’attire pas ? Physiquement parlant…

Toujours le sourire aux lèvres, Liv récapitula ce qu’il venait de lui dire dans sa tête. Si elle avait bien saisit, la fille en question était la femme de sa vie, il l’avait quittait pour la protéger parce qu’il avait peur de la faire souffrir en étant avec elle. Aaah l’amour, s’était toujours si compliqué… non en fait, pour elle s’était plutôt simple. Elle était tombée amoureuse du mec qui lui avait sauvé à deux reprises la vie. Iv se souvint le soir ou Jarod l’avait retrouvé à moitié morte dans el parc de NYU alors qu’elle s’était faite agressait par la Secte. D’ailleurs ce soir là, elle avait rencontré Justine, une fille chouette. Même si en fait s’était elle qui avait agressait Liv, mais ça, Liv ne le savait pas.
S’était à son tour de répondre aux questions de Brian.

-Plus tard… Je n’en ai pas la moindre idée… J’ai très envie d’être connue en tant que dessinatrice. Si je pouvais retourner en arrière je…

Elle perdit tout sourire et ravala maladroitement sa salive, sentant les larmes lui montait aux yeux. Elle songeait à son passée avant d’être ce qu’elle était aujourd’hui.

-Je… je ne serais sans doute pas née. Pas que je regrette de vivre, non, non… J’ai vécu et connu bien des choses pour pouvoir les regretter, mais j’aurais aimé ne pas à vivre certaines choses. C’est pour ça, que j’aurais aimé ne pas naitre ainsi, ou plutôt « ici ».

Elle n’était pas bien sure que Brian saisisse ces paroles. Mais l’essentiel, c’est qu’elle se comprenait.

-Et… Je n’ai jamais eu de relation réellement stable avant celle-ci. Avant, s’était vitale pour moi d’aller coucher à droite et à gauche. Je me crois capable d’être fidèle, parce que mon copain à accepté ce que j’étais avant sans me juger. Peu de personnes sont au courant de se que j’ai vécu, et certaines réagissent mal en l’apprenant… Pourtant mon copain la accepté sans problème et m’aime. Et… je l’aime aussi.

Elle était devenue complètement débile. Raconter ça à un parfait inconnu… Mais l’avantage, c’est qu’elle n’aurait pas à se faire juger, vu qu’elle ne le reverrait sans doute jamais. S’était à son tour de pauser les questions. Liv réfléchit, puis reprit la parole.

-Tu ne m’as pas dit dans qu’elle université tu étais… Alors ?

Elle pensait en savoir assez sur sa relation amoureuse, c’est pourquoi, elle passa à autre chose.

-Tu viens souvent ici ? Et… Euh… Pourquoi ton université n’est pas calme ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La musique adoucit les moeurs, Seneca Lake, USA. [ Livette x) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Dead :: 
Archives
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit