AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations Diverses
  • Ce forum est déconseillé aux moins de 12 ans.
  • La violence, le sexe,  ou l'homosexualité est autorisé du moment que ca reste dans le raisonnable.
  • Nous demandons des avatars de taille 200*400
  • Le langage SMS est formellement interdit.
Navigation
Crédits
Forum fondé par A.Gauthier
Graphisme et codage par  A.Norkel
forum dirigé par L.Llewyn, B.Taylor et A.Norkel
Forum modéré par D.O'Leary
Toute reproduction partielle ou complète est interdite sans autorisation des créateurs.

Partagez | 
 

 La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Ven 2 Avr - 13:38

Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l’impression qu’elle allait de nouveau louper. Elle tenait sa batte d’une manière vraiment bizarre et … Et elle abaissa sa batte, qui ne toucha pas la balle mais qui s’évada de l’emprise des mains d’Ashnâ, pour voler droit vers James. Tout le contraire de ce qu’il fallait faire. Il aurait éclaté de rire, si la batte n’était pas sur le point de l’assommer… Par pure reflexe, il mit ses mains en avant pour arrêter l’objet de bois, ou se protéger et ne parvint pas à l’attraper. La batte cogna contre son poignet et tomba à terre. Une douleur lui traversa le poignet gauche, mais il ne dit rien. Un simple coup, et avec une peu de chance, il n’aurait rien de plus qu’un bleu.
Avant qu’il ne puisse esquisser le moindre geste, Ashnâ courut vers lui, l’air totalement désolée et complètement affolée.
Alors là, il bougea étira un sourire et plaqua sa main blessait sur la bouche de la jeune indienne pour qu’elle arrête de parler.

-Non, ça compte pas comme Home Run… Mais si un jour, tu joue en compétition, évite de faire ça… Vise un autre endroit du corps. Quitte à achever ton adversaire fait le bien… Et ce qui est fait est fait, alors inutile de te fondre en excuse. Il lui lança un sourire, retira sa main de la bouche de la jeune femme et continua. Je n’ai rien, ça ira. Uhm… Même si tu mériterais une fessée pour avoir osé lancer ta batte sur moi… Il se mit à rire. Mais j’vais m’abstenir, hein ? Les gens vont finir par croire que j’suis sado… Ou alors que j’ai des gouts très prononcés pour la violence et que j’suis membre de la secte machin… Quoi que ça pourrait être marrant mais…

Ouhlà, t’es sur que c’est pas sur la tête que tu t’es manger la batte James ? Il eu un sourire, prenant conscience de ses propres propos.

-Enfin, non oublis… Ne t’en fais pas, je vais bien. Bon… On dit jamais deux sans trois. C’est quoi le troisième coup ? : )


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Sam 3 Avr - 16:26

Lorsque james plaqua sa main contre sa bouche, elle écarquilla les yeux avant de les surprendre en train de papillonner. Ca avait eu sur elle l'effet d'une gifle en pleine crise d'hystérie. Ca l'avait calmer, et elle s'était tut. En meme temps, elle n'avait pas le choix, parce qu'une grosse patte lui recouvrait la moitié du visage... Dans sa paume elle se mit a sourire, en écoutant ses paroles. Puis il retira sa main et son sourire disparu progressivement a fur et a mesure qu'il parlait, elle le canna presque du regard, retrouvant dans le fond de ses yeux une légère inquiétude. Elle leva ses yeux bleu sur son crane. Avait-il reçut un coup dangereux? Parce que là...
Puis elle laissa son rire répondre, avant de formuler clairement ses propos.

- Le troisieme coup? Hum je crois qu'il n'y en aura pas, tu es bien plus doué en théâtre, que moi en baseball.

Elle fit un petit sourire contrit. Puis elle le regarda. Il venait tout de meme d'installer en elle un doute. En faite, elle l'avait vu comme un de ces mecs ne cherchant qu'à coucher avec elle, mais a aucun moment elle ne l'avait soupçonner d'etre un partisan de cette secte. Ou cette idée était passée trop vite dans son esprit pour qu'elle s'y attache... ah si, au moment de l'agression peut-etre... enfin bref, il ravivait la flamme du doute la quand meme, parce que précédemment, il avait parler de meilleure arme.. Oui, non. Les soupçons infondés, c'était nul, elle aurait pu perdre un peut etre ami déjà tout a l'heure. Elle songea un instant a rejoindre l'association qui lutte contre la secte, parce que finalement elle doutait de tout le monde, donc elle pouvait etre un bon élément... mais elle se rappela etre assez trouillarde, et ca ca faisait moche dans un curriculum vitae.
Dans un « hum » de réflexion, elle tourna les talons et avança vers le banc de touche. Elle prit le soda qu'elle avait acheté a james un peu plus tot et revint vers lui, puis le lui posa contre son poignet.

- Assez bete comme remède,enfin si on peu appeler çaainsi... mais au moins c'est froid, ca ne peut pas te faire de mal.

Elle lui fit un leger sourire et proposa :

- Que dirais-tu d'une activité moins dangereuse? J'ai pas mal de pièces de théâtre en stock si ca t'intéresse, ou peut-etre en as-tu une que tu aime bien ? Enfin si je t'ai pas dégouté de ce loisir..
Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Dim 4 Avr - 14:03

Alors il n’y aurait pas de troisième coup ? Uhm dommage. Bah pas grave, ce n’était pas sa faute si elle n’était pas douée en Baseball. Chacun ces trucs.
Elle le quitta un moment puis revint sa boisson à la main. Un moment il se demandait ce qu’elle allait faire… En même temps que pouvait-elle faire avec une boisson à part boire ? Mais il fut surpris quand elle la lui posa sur son poignet blessé. Bah ce n’était qu’un coup de batte, il n’y aurait qu’un bleu… Mais c’est vrai que le froid ferait du bien, ça empêcherait le sang de trop se répondre et il coagulerait plus vite. Il regarda un moment la main d’Ashnâ tenant la boisson sur son poignet et il sourit. Un simple geste. Un geste qui paressait tout bête et qui pourtant lui faisait plaisir. D’autre personne ne se serait sans doute pas donné la peine de faire ça.

-C’est très bien comme remède. Merci.

A nouveau, il sourit. Bon ok, le baseball était trop dangereux pour une première activité entre sans doute « futur ami ». Le théâtre serait plus calme… Par contre il n’avait pas la moindre de quoi ils allaient pouvoir jouer. Côté théâtre, sa culture était très limitée. Maintenant, il connaissait Roméo & Juliette. Mais à part ça… Il y avait bien quelques pièces qu’il avait était forcé d’étudier au collège et au lycée. Comment ça s’appelait déjà ? Le Juif de Machin Bidule de… Euh… de qui ? Marlowe, si sa mémoire était bonne. Ouais, enfin, il n’était même pas sur que se soit ça. Il avait aussi étudié un dramaturge Français, Molière. Bizarre comme nom, non ? Et la pièce s’était Dom Juan… Sinon, il avait étudié une autre pièce de Shakespeare. Macbeth. Et l’autre jour, Abby, sa petite sœur lui avait parlait d’une pièce française et plutôt récente, Antigone. Il l’avait écouté raconter toute l’histoire, bien qu’il s’en fichait un peu.
Maintenant, qu’il y pensait, il y connaissait vraiment rien au théâtre et se lancer dans ce genre d’étude devait être de la pure folie.

-Euh… Je connais pas beaucoup de pièce, alors je te laisse le choix de la pièce. Puis en riant, il rajouta. Et j’suis tellement doué, que n’importe rôle m’ira ; )


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Dim 4 Avr - 17:32

James fixait sa main et elle voulu la passer devant ses yeux pour etre certaine qu'il était toujours dans ce monde, ca la faisait sourire. Elle avait loupé sa vocation d'infirmière. Elle leva els yeux au ciel quand il la remercia. Ce n'était rien.
A sa derniere remarque, elle répondit :

- Hum ca depend ce que tu veux jouer. Y'en a une assez dans le contexte de cette école je trouve. Le jeu de l'amour et du hasard, de Marivaux. Doriante et Sylvia sont amoureux mais pensant aimé une personne qui n'est pas de son rang social, ca les gene. J'suis sur que dans cette fac il y'a eu des histoire comme ca, un fils a papa amoureux d'une fille pas très aidé financièrement parlant, ou inversement... et que du coup... ou le misanthrope... ca me rappelle un mec solitaire de ma section... mais pour un homme si modeste que toi, fit-elle en riant, je vois bien Dom juan. Apres tout, t'es un tombeur a ce qu'on dis, non? Plaisanta-t-elle. Sinon on peux rester sur Roméo et Juliette, il faut que je connaisse les scenes des deux tourtereaux par coeur, je ne sais pas sur laquelle je serai interrogée...

Elle se tut en fixant une espèce de vide devant elle, comme si elle avait été déconnecté du monde, un instant. Elle n'aimait pas jouer avec des personnes qu'elle ne connaissait pas, ce type la, qui devra faire son roméo... elle ne saura qui il est que le jour J, sauf si elle mene son enquête. En même temps, elle avait fait ca avec James.. oui mais elle n'allait pas être noté. Et si il était minable? Si elle avait plusieurs notes sous la moyenne, on lui retirait sa bourse, de quoi etre motivée a travaillé. Elle n'avait pas le choix, personne ne lui assurait un futur a elle. Elle regarda James et soupira :

- n'empeche, j'ai jamais eu honte d'être ce que je suis, avec ma vie telle qu'elle est, mais j'envie un peu la votre. Vous tous la, vos parents pourront toujours vous sortir d'une mauvaise passe. Meme toi, rien que ton nom t'assure un avenir. Le mien n'a rien de prometteur, j'arriverais peutetre jamais a etre celle que je veux...
Oulah, elle nous faisait un mauvais trip ? Une déprime chronique? Elle se reprit avec un sourire.

-Au faite tout a l'heure, tu as évoqué une personne qui t'intéressait. C'est qui ? Que je me batte avec pour que Dom Juan me choisisse moi, plaisanta-t-elle. Je rigole, pas de panique ! Elle le sait au moins que tu t'intéresse a elle? Ca serait bête de passer a coté quand meme, si c'est pour toi la « bonne » .

Au pire des cas, elle pouvait toujours devenir conseillère matrimonial -_-
Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Dim 4 Avr - 18:32

Lui tombeur de ses Dames ?! S’était quand même pas sa faute si toutes les filles bavaient sur lui. Sa le flattait certes, mais à al longue s’était un peu chiant. S’était plaisant de savoir que ne nombreuses filles le trouvait beau. Mais sa faisait flipper que de savoir que certaines le trouvait beau jusqu’à fantasmer sur lui. Enfin… Et bon, elles avaient beau vouloir de lui, lui il ne voulait que d’une personne. Alors, il restait plutôt indifférent… Il eu un rire.

-C’est vrai que de jouer les Dom Juan devrait-être d’une extrême facilité pour moi… Mais restons donc sur Roméo et Juliette, ça te permettra de réviser pour ton interrogation.

Le jeune homme l’écouta. Il n’y avait jamais songé à ce point là, mais c’est vrai qu’elle n’avait pas tord. Son père avait été l’un des meilleurs joueurs de Baseball des Etats-Unis. Tous les fans connaissaient son nom. Tout le monde connaissait James Worhington. Et lui, qui se lançait sur sa lignait, avait une place assuré dans le monde du Baseball. Il avait le talent qu’il fallait et en plus il était le fils de James Worhington. Oui, James Worhington, deuxième du nom aurait sa place dans le monde du baseball quoi qu’il arrive. Et il y avait l’argent… Même si James avait fait promettre à son père de ne pas user de l’argent pour qu’il réussisse. James voulait prouvait que se n’était pas parce qu’il était justement le fils de son père qu’il réussirait… Mais elle. Ashnâ, sa ne devait certainement pas être pareil. Elle se lançait dans un truc et, elle courrait le risque d’échouer.

-Tu sais, j’ai envie de devenir connu dans le monde Baseball. Que tous les gamins connaissent mon nom … Mais j’ai envie d’être connu pour mon talent, pour ce que je sais faire. Pas parce que je suis le fils de James Worhington. Mon père m’a déjà proposé de…m’aider, financièrement et aussi de contacter d’anciennes connaissances… J’ai refusé. Je ne veux pas être pris parce que mon père est quelqu’un d’important, je veux réussir par moi-même…

Il marqua un pausa et regarda Ashnâ.

-Que ton nom soit prometteur ou pas, si tu as la motivation et le talent tu y arriveras. Je ne nie pas le fait que d’avoir un nom adéquate pourrait faciliter la tâche. Mais si tu y crois, si c’est vraiment ton rêve et que tu fais tout pour y parvenir, il se réalisera. Et tu sais quoi ? Tu as énormément de talent Ashnâ. Certes tu es totalement nulle au Baseball, il esquissa un sourire. Mais, le théâtre tu semble être très douée… Et j’y crois pour toi. J’espère vraiment que tu réussiras.

Il lui adressa un petit sourire puis il quand il entendit la suite des propos de la jeune indienne avant de baisser la tête. Puis relevant la tête, il esquissa un petit sourire.

-Tu as dit tout à l’heure que tu étais prête à m’écouter et bien… C’est assez compliqué entre elle et moi. Je dis « elle et moi », car pour le moment on ne peut pas dire « nous ». Et j’ignore si un jour je pourrais dire « nous ». J’aimerais… En fait, il y a moi. Le petit nouveau… elle et son ex… J’ai parlé avec son ex qui prétend qu’elle s’est attachée à moi. Le seul problème c’est qu’il lui a tellement brisé le cœur, que je me demande si je ne suis pas juste un objet pour oublier… Et je me demande si elle éprouve toujours des sentiments pour lui… J’ai bien voulu lui en parler, jusqu’à ce que je découvre qu’elle était à l’hôpital, pour cause… Une fausse couche, c’est son ex qui était…Enfin… Et elle a beaucoup souffert. Et j’ai envie de tout faire pour ne plus que ça lui arrive… Parce que je me suis rendue compte que je l’aime. Il faut juste que je le lui dise et que se soit réciproque…

Voilà, en gros, il venait se résumer sa situation, leur situation… Et sa faisait du bien de se confier à quelqu’un d’autre qu’au tombeur de ses dames qui lui servait de petit frère. Ou de la poupée Barbie miniature qui lui servait de sœur. Non là, il venait de toute déballer à Ashnâ, alors qu’il ne la connaissait que depuis… Euh quelques heures ?


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Dim 4 Avr - 19:28

James était... gentil. Ashnâ savait qu'elle était loin d'être la meilleur de sa section en théâtre. Si il voyait cette fille, comment s'appellait-elle déjà... non en faite elle l'ignorait. Mais wouah quoi. Elle, elle elle allai réussir. En plus, elle avait les moyens financier. Oui il avait raison, réussir par sois même c'était quelque chose d'extra, bien mieux que par l'aide d'une tiers personne. Mais quand même, ça jouait beaucoup. Pour son cas, pour devenir metteur en scène, son talent risquait de ne pas suffir. Dans ce milieu, il fallait avoir des contact. Parce qu'au mieux, elle travaillerait pour le petit théatre du coin, celui ou les place sont a peine 5dolars, ou les classes des petits collèges ou lycées se rendaient pour la culture générale de ses élèves. C'était ça, l'ambition? Non, elle ne voulait pas viser le « bas », mais le haut, l'élite. Le fait d'etre dans cette fac en était la preuve non? Elle voulait remplir des salles dans l'UES, ou mieux, dans de grande capitale du monde entier. Mais de ce milieu, c'était compliqué. Elle commencerait sans doute par etre actrice, puis après avoir fait les rencontres nécessaires, elle pourr se lancer dans ce qui l'intéresse réellement, la réalisation d'une pièce, vue de ces yeux, dirigée par sa volonté. Alors que la plupart des étudiants ayant le meme objectif qu'elle y parviendraient en sortant des études, elle, elle devait courir partout pour pouvoir parler a de grand metteur en scene. Ce rendait-il compte du temps que ça prenait? De devoir attendre des heures devant les salles pour leur parler, ayant presque honte de ne pas avoir pu assister a la représentation, faute de moyen. Pour les réalisateur les plus hautain, c'était une excuses pour éviter tout dialogue. Apres, si elle y arrivait, bien sur elle aura eu le mérite de l'avoir fait par elle meme... elle pourra etre fiere. Mais pour l'heure.. Si Ashnâ avait eu des parents pouvant lui offrir des rencontres dans le milieu, elle était presque certaine d'accepter. Juste pour les connaissances. Le reste, elle devait le faire elle même, et travailler dur pour cela.
James résuma sa situation amoureuse qui paraissait assez houleuse en faite. Si elle avait bien comprit, il était amoureux d'une nana dont le coeur avait été brisé par le père de l'enfant qu'elle n'avait pu mettre au monde?

- Houa. C'est chaud quand même... murmura-t-elle stupéfaite.

Quelle argumentation, quel discours constructif, vraiment ! Elle se secoua les méninges et reprit : je veux dire... enfin t'as compris de toute façon... mais de mon point de vue purement féminin, je pense qu'une femme qui perd un enfant n'a pas l'étoffe d'une manipulatrice usant des autres comme simple moyen d'oubli. Enfin je vois ça comme ca, moi. Sa situation ne dois pas être simple a gérée, alors ce n'est pas pour perdre son energie a jouer des autres comme distraction. Enfin, une fille de mon milieu ne ferait pas ça, je ne crois pas. Après, dans le tiens, j'ignore comme se passe les choses.
Elle marqua une pause et d'une voix désolée, s'excusa : je suis... enfin... désolé on dirait que je parle de ton monde comme un univers de mensonge, trahison, argent, douleur.. alors que ça doit etre plus … magique que le mien. J'ai pas d'appriori sur les personnes de ton rang social tu sais? Enfaite, si j'en ai.. mais visiblement vous n'etes pas tous des être hautain et narcissique, la preuve, lui dit-elle en souriant. Je ne suis pas forcément de bon conseil, et en plus je parle de trop, fit-elle dans un rire géné, mais je pense sincèrement que tu devrais lui parler a cette fille, voir ce qu'elle en pense au lieu de te fier au parole de son ex. Quoi que, c'est étonnant qu'il t'ai dis ça en faite, les miens n'ont jamais été des oiseaux de bon augure pour mes prétendant..enfin, comme si ils faisait la file d'attente, y'en a pas tant que ça, sourit-elle avant de pincer ses lèvres dans sa bouche. Tu sais, je t'autorise a m'étrangler quand je pars dans des monologue comme ça, surtout pour dire des truc incohérant et ininteressant... bref, parle lui parce que que toi tu sache que tu l'aime, c'est bien, mais elle ne sera jamais dans ta tête pour savoir a quel point, et si elle peut te faire confiance, chose qu'on recherche beaucoup, nous , filles naives qui croyons encore qu'il existe en 2010 des princes charmants...

Elle lui fit un sourire et cacha son visage dans ses mains :

- non mais franchement, étrangle moi, rend moi ce service, rends toi ce service ! Ria-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Lun 5 Avr - 13:22

Là, d’un seul coup, il avait envie d’hurler aussi fort qu’il pouvait. Ou alors de se mettre à pleurer, bref de tout évacuer. Il avait envie de dire m*rdre à la vie.
Elle n’avait pas tord, a vrai dire elle avait sans doute raison. Comment avait-il pu oser imaginer qu’Alyson pouvait avoir la force de le manipuler alors qu’elle venait de perdre un enfant. Il se sentait horrible. Un sentiment de haine naissait en lui et pour lui. Mais il fallait absolument qu’il déverse cette haine sur quelqu’un d’autre. Tout ça s’était la faute à… La faute à… A Brian ! Si il n’avait pas était aussi c*n, aussi méprisant, aussi… si il n’avait pas tout simplement était l’ex d’Alyson. Et s’il ne l’avait pas foutu en cloque… Rien que d’imaginer qu’à un moment ou à un autre il s’était retrouvé en train de faire… Entrain de concevoir un autre être avec Alyson le répugnait. Brian en lui-même le répugnait tout court. Si Brian n’avait pas était là, tout aurait été si simple, Alyson n’aurait pas autant souffert, et il aurait certainement déjà tout dit… Et si ça se trouve, à l’heure qu’il est, il aurait été en train de se promener main dans la main avec Alyson ou quelque chose du genre… non que la présence d’Ashnâ le dérangeait bien au contraire, mais une ballade aux pays des merveilles avec Alyson était tout ce qu’il y avait de plus merveilleux à ses yeux. En dehors d’Alyson elle m’aime bien entendu. Mais m*rde ! Se rendait-elle compte de l’effet qu’elle lui faisait ? La sensation qu’elle exercer sur lui…

-Tu sais quoi ? Tu as raison. Elle n’est pas une manipulatrice. Elle vient de perdre un enfant et moi j’ose penser ça… Je me dégoute.

Il baissa la tête tout en approuvant ces propos. Cette façon qu’elle avait de parler de « son » monde. Et elle s’excusait en plus… Mais quelque part, encore une fois, elle avait raison. Il était certain qu’un bon nombre de personnes seraient prête à n’importe quoi pour avoir sa place, être riche avoir une destinée toute tracer, tout à porter de mains… On claque des doigts et on a tout ce qu’on veut. C’est ce qu’on raconte, au gens modestes voir pauvres… Mais faut pas croire que c’est aussi rose que dans les films. La preuve, il a beau claquer des doigts, sa situation avec Alyson ne s’arrange pas. Et elle avait-elle vraiment voulu ne plus être avec Brian ? Avait-elle voulu tomber enceinte ? Avait-elle voulu de cette fausse couche, ou aurait-elle gardé ce… ce gamin.
Une vision lui vint alors à l’esprit… Alyson un bébé dans les bras entrain de chanter une douce mélodie, lui juste à côté… Ils étaient heureux. Puis Alyson se tournait vers lui et lui demandait en souriant « Tu veux porter Brian ? » Et là, il fixait le gamin et constater que le gosse avait exactement les mêmes traits que son père… Les mêmes traits que Brian.
James grimaça laissant échapper un grognement, il ferma les yeux pendant une bonne dizaine de seconde puis les rouvrit se tournant vers Ashnâ.

-Malheureusement notre monde est comme tu le décris. Certaines personnes essayent d’échapper aux règles mais sont vite rattrapés par leurs ancêtres. Je vais te donner un exemple tout bête. Qui n’a en fait rien à voir avec notre sujet de conversation mais… J’ai toujours voulu faire du Baseball, ça a toujours était une évidence pour moi. Mais maintenant, si je retournais en Californie et que j’annonçais à mon paternel que je renonçais au Baseball pour…euh… faire du théâtre avec une amie Indienne, crois-tu qu’il me laisserait ? Il a de la chance avec moi, car j’ai choisis de le suivre… Mais si jamais je décide de ne plus suivre ses pas, il pourrait se montrer méchant, très méchant… Il a déjà menacé mon jeune frère à cause de son comportement. D’ailleurs, si Damon continue ainsi, je ne serais pas étonné de le voir débarquer à New-York complètement fauché… Mon père n’hésiterait pas une seconde à nous couper de notre fortune. Finalement se quitte le plus dans mon monde… C’est l’image donnée. Il faut que se soit l’illustration de la perfection aux yeux de tous et que sa face rêver tout le monde… alors que ce n’est que mensonge. Des fois j’aimerais bien quitter se monde… J’aimerais échapper à tous ces trucs débiles qu’on nous oblige à faire, bal de machin, meeting avec bidule, rendez-vous au restaurant avec Mr de MachinChose… Bon bien sur, ça à ses côtés positifs… Par exemple, je n’ai jamais payé une seule place pour aller voir un match de Baseball… N’empêche que mon monde, comme tu dis, reste un monde pourri.
Mais… tu ne cesse de parler de « mon monde ». Parle donc du tiens… Comment vivais-tu avant de venir ici ? Raconte-moi…


Après tout ce récit, il laissa échapper un long soupire et resta un muet, songeant au propos de la jeune femme. Il rit quand elle évoqua le fait qu’il devait l’étrangler. C’est ça qu’il appréciait chez Ashnâ. Il se connaissait à peine, pourtant il se parlait déjà de tout, se confier des choses, et quand ses choses étaient douloureuses, elle avait le don pour ranimer la chose en le faisant rire. S’était une fille bien.

-J’ai dans l’espoir de devenir se prince pour Alyson. Et, je te souhaite de le trouver aussi… Et si jamais ton prochain mec n’est pas le bon, tu peux toujours venir m’emprunter une batte, répondit-il en riant. Et…

Il leva ses mains et les portas au coup d’Ashnâ, de manière délicate. Il resta un moment ainsi à la contempler puis finit laisser retomber ses mains en marmonnant d’un air grincheux :

-… Trop de témoins…

Puis, il releva la tête et lui lança un sourire amusé.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Lun 5 Avr - 18:54

Le dégout dont il parlait, si il ne l'avait pas évoqué, elle l'aurait vu. Parce que c'était comme écrit en lettre lumineuse sur son visage. Elle s'en voulut d'ailleurs. Elle s'en voulait toujours de tout, mais là, de lui avoir dit ça. Rien n'était méchant, rien n'était mauvais, rien de ce qu'elle avait dit semblait et n'était dit pour le blesser, mais elle lui avait fait comprendre que cette fille n'était pas manipulatrice, et du coup, il s'en voulait de l'avoir pensé. Quand il baissa la tete, elle lui dit :

- ça ne sert a rien de t'en vouloir...

Elle ne fut pas sur qu'il l'entendit, car il semblait très pensif, il se mit même a grogner. Elle se demandait bien a quoi il pouvait penser pour etre dans un tel était lui qui semblait si calme. il lui parla donc de son monde, celui qu'elle aimerait connaitre mais qu'elle ne pouvait pas. Elle n'avait donc pas eut tord dans la représentation qu'elle s'était faite, sauf en un point, qu'elle avait complètement négligé. Les fils/filles de riche faisaient tous ce qui leur plaisait, mais leur vie était déjà tracé. Certain l'acceptait sans doute parce que généralement les parents reproduisent sur leur enfants ce qui est une réussite a leur yeux. Donc pour le cas de James, son père le voyait joueur professionnel de baseball. Une chance, c'était ce qui plaisait aussi a James. Mais il est vrai qu'il était comme "obligé" de faire ca, c'était le contrat. Un contrat qui rapporterait gros au moment de l'héritage sans doute. Alors que elle, si demain elle rentrait chez sa mere, en lui disant qu'elle plaquait tout, celle ci serait simplement déçue de voir sa fille perdre son reve, mais ne l'a disputerait pas. Peut-être serait elle meme un peu heureuse qu'elle soit de retour a la maison, et chercherait a l'aider pour qu'elle reparte d'un bon pied. En faite, elle avait peut-être plus de chance qu'eux...
Elle se mit a rire a la proposition de James, quand a la batte de baseball. Il était bête x) Elle imaginait tout a fait la scene en plus ! Venir vers lui avec un air determiné, lui prendre une batte et fracasser la tête du type. Mais Ashnâ était contre la violence, donc ..
Son rire s'interrompit quand il porta ses mains sur son visage. Avait-elle un humour incompréhensible? C'était une blague ! Puis il fit une reflexion qui la fit repartir dans un rire sincère et amusé.

- Ouf, je suis sauvée, rit-elle.

Elle lui fit un sourire et laissa ses jambes mollir sous son poids pour s'assoir en tailleur en face de james. Elle n'aimait pas parler longtemps et etre debout, et comme elle s'appretait a lui raconter sa vie... autant dire qu'elle allait partir dans un autre monologue. Peut-être que les gens seront parti et qu'il pourra l'étrangler pour de bon après ca. Elle tapota une place de verdure a coté d'elle pour lui dire de s'assoir, parce qu'ils n'allaient pas rester la un assis l'autre debout quand même. Elle lui fit un sourire et joua avec les nombreux bracelets qui tintaient entre eux :

- Mon monde...
elle rit. On dirait qu'on vient de deux planètes différentes... enfin c'est presque ça en faite. Je suis née a Calcutta. La ville est splendide dans le quartier riche, et mal famée dans le reste... c'est dans le reste que j'ai vécu mes premiere année, alors je n'en n'ai pas vraiment de souvenir. Ma mère m'a eut très jeune, c'est probablement pour cela que j'ai une si bonne relation avec elle. On est amies... enfin bref, le seul regret que j'ai de l'inde, c'est que j'imagine que mon père est toujours la bas, mais j'ignore qui il est, ce qu'il fait, comment il était. Ma ère n'en parle pas, n'a pas de photo, et c'est pas faute d'avoir fouillé, sourit-elle pensive. Ensuite nous avons vécu en Alabama, et j'y ai passé l'essentielle partie de ma vie. C'était génial! Avec mes amis, on organisait des représentations de théâtre dans les centres pour enfants handicapés, ou défavorisé... Je crois que c'est de la que viens ma passion. De pouvoir incarné n'importe quelle personne, être celle que les enfants vont adorer, prévenir du danger, admirer, être celle qui les fait rire, qui les sort de leur quotidien, ou etre celle qui va passer pour la méchante mais qu'il aimeront quand meme a la fin.. C'était.. enfin bref, trancha-t-elle. Et me voici ici, d'ailleurs j'ai faillit ne pas venir.. mais alors c'est l'horreur franchement, je connais pas la ville, les gens sont pressés, arrogants, moqueurs, vils... j'ai eut beaucoup de mal au début a m'y faire, j'ai tendance a croire que tout le monde a une ame bien et que la société la perverti ensuite, mais qu'elle reste bonne de base. Alors tu vois mon monde n'a rien de votre univers a paillettes, mais finalement je l'aime bien quand même.. Nous on est illuminé par vous mais on reste notre propre soleil, alors que finalement vous, y'a rien au dessus de vous, et en bas, il y a nous. J'comprends pourquoi vous obéissez a vos parents, a leur desirs et pas les votre. C'est comme mettre un enfant dans le noir, il a peur. Vous craignez ce noir. Alors que nous en faite, ou qu'on soit, il y aura de la lumière.. elle marqua une pause et sembla irrité par son discours. Enfin ne prends pas mal la chose, je ne critique pas ton monde, il a l'air bien quand même, malgré tout.

Elle avait recommencé, a arracher l'herbe, elle baissa les yeux sur sa main et plaqua celle ci avec la deuxième sur la partie qu'elle avait complètement ravagée, comme un enfant qui cache sa bêtise.

- Enfin bref, conclut-elle. Alors Roméo, dis moi pourquoi es-tu roméo? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Dim 11 Avr - 9:15

(Désolée d’avoir mit tout ce temps =s)

Venant d’un mec comme lui s’était sans doute absurde de penser cela mais… il aurait aimé y gouter à ce monde. L’idée de quitter ce monde de paillettes lui plaisait. Même si ce n’était que l’espace d’un instant, voir ce que ça fait d’être… normal. Vivre tranquillement, sans que personne ne remarqua que vous avez prit la fourchette pour les plats chaud afin de manger votre entrée ou alors… que vous avec eu le malheur d’assortir une cravate dont la couleur est bien trop noire « claire » vis-à-vis de votre costard noir « foncé ». Non pas qu’il insinué que le monde dans lequel elle vivait était incivilité ou ne connaissait rien à rien… Bien au contraire, s’était un monde tout aussi bien et qui paressait bien plus simple de son point de vue.
Mais encore une fois, il était prit au piège. Si l’idée de vouloir quitter son monde devenait une réalité, il se retrouvait coupé de ses vivres, son héritage… Son avenir. Quelque part, il avait beau chercher à s’en dissuader ou à chercher autre part, s’était ainsi. Il était né pour être riche et vivre dans un monde de riche. Il était fait pour être comme ses parents… Mais peut-être pouvait-il être comme eux, mais différemment ? Rester riche et connu, tout en restant simple… tout en restant lui-même. Tout en parvenant à rester assis sur de l’herbe, quitte à tacher sa tenue, en train d’écouter une charmante indienne lui compter son passé… Oui, s’était ça.

-Tu as sans doute raison. C’est ainsi et on ne peut rien y changer… Je veux dire, ça a toujours était ainsi. Deux mondes différents…

Qu’était censé répondre Roméo à cette question ? Pourquoi Roméo était-il Roméo ? Pourquoi ? Mieux… Pourquoi James était-il James ? Et si en fait, il n’était tout bêtement pas James ? Enfin, si il était lui… Mais pas le bon lui.
Un mince sourire étira ses lèvres.

-Je crois pas que c’est que Roméo aurait répondu à Juliette… Mais, je ne sais pas.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Ven 16 Avr - 16:51

La réponse de James pouvait être amusante, mais Ashnâ ne le vit pas comme ça. Elle fit la moue. James n'avait pas l'air d'être super bien dans sa peau en faite, plus elle l'écoutait, plus elle passait du temps avec, et plus elle le voyait. A cause de son probleme d'amour, probablement. Non c'était a cause de ça. Ca réconfortait l'indienne dans l'idée que son célibat n'était pas une mauvaise chose. L'amour, bizarrement, rend toujours triste. C'est bien au debut, puis on se fait soit meme des probleme a cause de la jalousie, ou de l'absence de l'autre.. et ça fini rarement bien, meme les mariages finissent en divorces. Finalement elle était bien toute seule.
Pour ne pas l'ennuyer avec un tas de question, du style « comment ca tu n'sais pas, tu n'as pas de raison d'être, de but, tu ne sais pas la raison pour laquelle tu es né? » elle lui fit plutot un sourire et l'ébouriffa.

- Et ben, avec un tel don en improvisation, tu devrais éviter théâtre tout compte fait.

Il jouait bien, mais c'est vrai que là, la réplique n'allait pas. Je sais pas. En théatre, il fallait toujours savoir. C'était d'ailleurs a ça qu'on reconnaissait un vrai comédien, il n'avait jamais de trou, et pouvait faire croire tout ce qu'il voulait. Par exemple, une fois, elle avait du aller dans une autre filière, en littéraire. Le prof interrogeait les élèves sur des oeuvres qu'ils devaient avoir lu. Elle s'était fait interroger et avait réussi a faire croire qu'elle les avait lues, justement. Comment? En brodant, en parlant sans rien approfondir, comme si elle n'avait lu que la jaquette. Le prof avait été très impressionné par sa fausse culture, et pour son vrai cours a elle, elle avait récupéré un 18. Ca faisait toujours plaisir a la moyenne. Enfin de toute façon, Ashnâ avait un bon niveau, elle devait tournée autour de 16 ou 17 de moyenne, mais elle travaillait dur pour avoir ce résultat. Et puis si elle n'était pas une bonne élève, elle ne serait pas la.
Le problème c'était que bien souvent , les gens venait lui demander de l'aide, puisqu'elle était forte. Et en profitait. Et elle, naive et trop gentille, elle faisait les devoir des autres. Enfin, la plupart la payait quelques billets pour ça quand meme, donc c'était toujours ca de prit...Elle se leva et attrapa son sac, avant de revenir s'assoir. Elle sorti un paquet de bonbon et en proposa a james, avant de le poser devant eux pour que chacun se servent a leur guise. Il faisait vraiment super beau, c'était très agréable. Elle détacha ses long cheveux noir et souriait en regardant le ciel bleu, chauffée par les rayon de soleil. C'était bien de ce contenter de peu, on avait toujours le moral x)
Elle fini par attrapé un cahier dans son sac et griffonna deux ou trois truc dessus. Elle faisait le devoir de sciences d'un certain Mathew. En mordillant le capuchon du stylo elle proposa a James :

- Au faite, j'ai retenue que tu me devais une boisson, on pourrait aller se boire un truc tout a l'heure? Si t'as rien d'autre a faire, et si je te saoule pas trop. Elle lui fit un sourire avant de se replonger sur les expression et schema scentifique, et mordilla sa joue intérieur en réfléchissant. T'es fort en bio? Parce que je me débrouille, mais là, j'ai un peu de mal quand meme.
Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Sam 24 Avr - 10:59

Il eu un petit rire quand il entendit sa réplique. De toute façon, le théâtre n’était pas fait pour lui, tout comme lui n’était pas fait pour le théâtre. S’était comme ça.

-On peut pas être bon en tout…

Elle sortit un paquet de bonbons et lui en proposa. Le genre de chose qu’on ne peut pas refuser à moins de vouloir paraitre impoli. C’est pourquoi, James en grand amateur de bonbons digne de se titre, plongea sa main dans le paquet et en attrapa un ou deux avant de les mettre dans sa bouche. Puis souffla un merci à Ashnâ qui était à présent absorbé dans ses devoirs.
Il la contempla un moment en silence. Ses cheveux noir brillant sous le soleil… S’était agréable. Il hocha la tête quand elle le fit sortir de ses pensées.

-Pas de soucis. On ira..

La bio ? Uhm…. (Me parle pas de bio xD) Tout dépend de quel sujet il s’agissait. Il regarda la feuille d’Ashnâ par-dessus son épaule.

-Se dépend de quoi sa parle… La bio, s’est vaste. Et j’garantis rien…


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Ashnâ Tandraya
Etudiant
Etudiant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Sam 1 Mai - 16:01

- La, c'est le cerveau humain, répondit-elle.

C'était presque un comble que de travailler sur ce sujet, enfin si c'était elle qui devait réellement travailler dessus, mettant au boulot toutes les cellules de son cerveau, de ses neurones et tout ca, en vain. Si on devait lui faire un irm pour voir l'activité de son cerveau, tout clignoterait. Non vraiment, le théâtre était ce qui lui convenait le plus. Elle mâchouilla son stylo, tâtant dans le paquet de bonbons de temps a autres pour en prendre un, afin d'augmenter la rapidité de ses capacités de réflexions. Elle fini par refermé le livre, et s'affala au sol. désespérée. Elle potasserait tout ça plus tard. Elle tourna la tête vers James et mit sa main devant ses yeux pour se cacher du soleil, éblouit.
Dans un élan d'énergie soudain, elle se redressa et lui mit une petite claque sur le genou du revers de la main, avant de secouée celle ci, n'ayant pas pensée a la dureté de l'os avant l'impact.

- Bon on bouge, j'ai soif a force de sucreries et de soleil. Pis j'ai envie de sortir de la fac. Tu viens avec moi ? sinon j'y vais toute seule, y'a pas de problème, annonça-t-elle en se levant.

Ashnâ avait un peu de mal a rester en place très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Liv A. Llewyn
Présidente de l'Association des Elèves
Présidente de l'Association des Elèves
avatar

Messages : 387
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 30
Localisation : NYU ; D

Personnage
Dortoir: Aucun parce que Externe
Années écoulées au sein de la NYU: Aucune
Relations:

MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   Sam 15 Mai - 18:25

J’avais oublié notre RP =/
Tu m’excuses ?! =s Avec el temps, je pense que ça sert plus à rien que je réponde… Par contre, je t’en propose un autre, ou tu veux ^^ =)
De toute façon, il faut que tu me dises ce que tu sais.


Et tu vois que mon coeur bat.
Tu peux t'en apercevoir à travers ma poitrine.
Et je suis prétrifiée, mais je refuse de m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/profile.php?id=1580952573&am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est une pièce de théatre, et nous en sommes les acteurs principaux - JAMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Dead :: 
Archives
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit